14.1 C
Paris
jeudi, mai 26, 2022
spot_img

Affaire Adji Sarr : Les leçons de Me El Hadji Amadou Sall à Ousmane Sonko

nterpellé sur l’affaire «Adji Sarr-Sonko », Me El Hadji Amadou Sall, qui n’a pas voulu se prononcer sur le fond de cette affaire pendante devant la justice, a toutefois, formulé des conseils à l’endroit du leader du Pastef, Ousmane Sonko.
« Je ne veux pas trop en parler car je suis avocat, l’ancien ministre de la justice que j’étais m’interdit de parler d’une affaire en cour », fait savoir l’avocat qui souligne qu’« Il y a eu énormément de choses qui ont été dites et qui ne devaient pas être dites. Nous sommes tous sur des charbons ardents, parce que nous voulons tous savoir ce qui s’est passé »,a indiqué Me Amadou Sall dans l’émission Jury du Dimanche sur Iradio.
Néanmoins, l’ancien ministre de la Justice conseille à Sonko « de garder son calme et son sang froid devant les décisions de la justice. Que nous soyons, des personnes, des hommes et des femmes qui soient capables de se tenir, de garder leur sang froid et de ne pas tomber sous le délit du désir charnel, c’est ce que je souhaite à tout le monde ». Poursuivant dans ses conseils, il dira : « Son ambition, c’est d’avoir le destin des Sénégalais entre ses mains et d’être l’incarnation de la volonté populaire. Celui qui est l’incarnation de la volonté populaire fait un serment d’observer scrupuleusement comme de faire observer les lois et règlements. Et si on a cette ambition, on ne peut pas contester nos institutions. S’il le fait, j’aurai des doutes sur sa capacité à diriger le pays. Nous n’en sommes pas là. Je pense qu’il gardera toute sa retenue, il gardera toute sa dignité pour mériter la confiance des Sénégalais. S’il est élu, il sera le Président de tous les Sénégalais. Le président de tout le monde doit protéger tout le monde. Il doit veiller à la sécurité de nos personnels de sécurité. Ces derniers méritent le respect. On ne doit pas les vouer aux gémonies. Nos personnels de justice méritent le respect. On ne doit pas les jeter à la vindicte populaire, parce que le président de la République est chargé de veiller au bon fonctionnement des institutions », argumente-t-il.
En outre, il estime que le dossier qui oppose Ousmane Sonko et la masseuse Adji Sarr  sera traité de manière impartiale.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,330SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles