20.3 C
Paris
jeudi, mai 26, 2022
spot_img

Chelles : un élève de 16 ans poignardé de cinq coups de couteau au lycée Louis-Lumière

Un élève du lycée professionnel Louis-Lumière a été grièvement blessé de cinq coups de couteau, ce vendredi matin à Chelles (Seine-et-Marne). L’adolescent de 16 ans a été évacué en urgence vers l’hôpital parisien de La Pitié-Salpêtrière (XIIIe).

Pour les quelque 650 élèves du lycée professionnel Louis-Lumière, à Chelles (Seine-et-Marne), ce vendredi 22 avril devait être une journée placée sous le signe de la légèreté pour certains, avec la joyeuse perspective des vacances scolaires de printemps qui démarrent ce vendredi soir pour quinze jours. Pour d’autres, elle devait être studieuse, avec des examens à la clé.

Sauf qu’elle a brutalement viré au cauchemar ce vendredi à 10h30, lorsqu’un adolescent de 16 ans, habitant Chelles, a été violemment agressé à coups de couteau au sein même de l’établissement. Grièvement blessé, il a d’abord été « pris en charge par l’infirmière de l’établissement puis par les secours », indique le rectorat de l’académie. Le blessé a ensuite été évacué en urgence à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (XIIIe). « Il est actuellement hospitalisé. Nous n’avons pas, à cette heure, d’information précise sur son état de santé », ajoute le rectorat.PUBLICITÉ

Selon les premiers témoignages, son assaillant se serait présenté un peu plus tôt à l’intérieur du lycée pour trouver celui qu’il recherchait. D’après nos informations, une première bagarre à mains nues aurait éclaté et un enseignant serait intervenu pour les séparer. Un peu plus tard, les deux jeunes se sont à nouveau affrontés. L’agresseur aurait alors asséné cinq coups de couteau à sa victime, l’atteignant au côté droit et dans le dos, avec une lame de 10 cm de long. Il a pris la fuite.

Le recteur de l’académie de Créteil s’est rendu sur place

En début d’après-midi, des membres de la police judiciaire de Meaux, chargés de l’enquête, ont rejoint sur les lieux de l’agression les policiers du commissariat d’agglomération de Chelles/Villeparisis.

« Les équipes mobiles de sécurité ainsi que la cellule d’écoute sont également mobilisées dans l’établissement pour accompagner la prise en charge des adultes et des élèves. L’établissement restera ouvert cet après-midi », indique le rectorat ce vendredi. Une partie des élèves est retenue dans la cour, le temps que la police technique et scientifique puisse terminer ses constatations. L’essentiel du 77Un tour de l’actualité de la Seine-et-Marne et de l’IDFS’inscrire à la newsletterToutes les newsletters

L’affaire préoccupe le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. « À la demande du ministre, Daniel Auverlot, recteur de l’académie de Créteil, s’est rendu sur place et s’assure des mesures de suivi avec la communauté éducative. Ils condamnent fermement cet acte de violence inacceptable. Ils expriment tout leur soutien à la famille de l’élève, à ses camarades ainsi qu’à l’ensemble de la communauté éducative du lycée Louis-Lumière », conclut le rectorat.

La sécurité du lycée en question

Devant le lycée Louis-Lumière, un groupe d’élèves se rejoint, ce vendredi en début d’après-midi. « Ça s’est passé vers 10 heures. J’étais en cours d’arts plastiques, juste à côté », raconte Gaston (*), élève de première. « Il y a eu une bagarre. Apparemment, à l’origine c’est une embrouille entre la victime et la sœur de l’agresseur », témoigne l’adolescent.

Autre lycéen du groupe, Éric (*) n’est pas du tout étonné par ce drame. « On peut entrer sans problème à Louis-Lumière. Les surveillants ne regardent jamais notre carnet de correspondance quand on veut entrer. On ouvre notre sac à dos et ils regardent vite fait. »

Gaston et Éric rappellent qu’une intrusion s’était produite vers décembre, selon eux. « C’était quelqu’un qui s’était infiltré et qui voulait régler ses comptes. Il y avait eu une bagarre devant le lycée mais pas de blessé. » Pour autant, selon ces élèves, l’ambiance dans l’établissement entre élèves est bonne et ils ne se sentent pas en danger. « Il n’y a pas d’agressivité. On rigole bien », conclut Gaston.

Ce drame intervient deux jours après celui survenu devant le lycée Jean-Perrin à Longjumeau (Essonne). La victime âgée de 16 ans a également été grièvement blessée par une lame de 10 cm. Quatre suspects ont été interpellés dans cette affaire, manifestement liée à une rixe entre bandes.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,331SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles