Cannes 2024 : les larmes de Juliette Binoche, la claque Zaho de Sagazan… Une cérémonie 100 % féminine

0
87
Meryl Streep, awarded with an Honorary Palme d'Or Award, poses with Juliette Binoche, Greta Gerwig, Jury President of the 77th Cannes Film Festival and Master of Ceremony Camille Cottin during the opening ceremony and the screening of the film "Le deuxieme acte" (The Second Act) Out of competition at the 77th Cannes Film Festival in Cannes, France, May 14, 2024. REUTERS/Yara Nardi

Camille Cottin, Greta Gerwig, Juliette Binoche, Meryl Streep et Zaho de Sagazan… Cinq femmes ont défilé sur la scène du Palais des Festivals ce mardi 14 mai soir pour ouvrir le Festival de Cannes au cours d’une cérémonie engagée.

Elle s’était dit fière que ce 77e Festival de Cannes mette à l’honneur des « femmes puissantes ». Ce mardi 14 mai soir, Camille Cottin, dans le rôle de la maîtresse de cérémonie, en accueille plusieurs sur la scène du Palais des Festivals pour une soirée d’ouverture résolument féministe.

Assez crispée mais avec un texte inspiré, la comédienne donne vite le ton. Alors qu’elle file la métaphore d’un « monde parallèle qu’on appelle le vortex cannois », elle lâche que, « depuis #MeToo », « les rendez-vous professionnels nocturnes dans les chambres d’hôtel des messieurs tout-puissants ne font plus partie des us et coutumes cannois ».

Ce mardi 14 mai la réalisatrice américaine Greta Gerwig présidente du 77e festival de Cannes (Alpes-Maritimes), sur le tapis rouge.
Ce mardi 14 mai la réalisatrice américaine Greta Gerwig présidente du 77e festival de Cannes (Alpes-Maritimes), sur le tapis rouge. LP/Fred Dugit

Accompagnée d’un orchestre, elle poursuit : « Ici, les apparences sont trompeuses. Sous les smokings et les robes de princesses se cachent parfois des punks et des résistantes ». Pour présenter Greta Gerwig, la réalisatrice de « Barbie » et présidente du jury, la comédienne révélée par les séries « Connasse » et « Dix pour cent » use d’une autre formule bien sentie : « Elle a fait exposer le box-office mondial en s’attaquant au plus gros méchant de tous les temps : le patriarcat ». Dans un anglais parfait, elle explique à la cinéaste américaine qu’elle est « un cadeau » pour le Festival.

« Félicitations à la dancing queen ! », lance Juliette Binoche

Un peu plus tard, c’est Juliette Binoche qui rend hommage à Meryl Streep, en lui remettant une Palme d’or d’honneur. « Si les contributions des femmes dans l’histoire restent encore trop invisibles, les tiennes ne le sont pas », assure l’actrice française. Avant de poursuivre, en larmes : « Tu as changé notre façon de voir les femmes dans le monde et au cinéma. Tu nous as donné une nouvelle image de nous-mêmes ».

La comédienne trois fois oscarisée Meryl Streep a reçu une Palme d'honneur ce mardi 14 mai à Cannes.
La comédienne trois fois oscarisée Meryl Streep a reçu une Palme d’honneur ce mardi 14 mai à Cannes. LP/Fred Dugit

« Félicitations à la dancing queen ! », lance enfin Binoche après un long discours et sur la musique d’ABBA. Meryl Streep remercie alors la comédienne – « Tu es un si grand talent, une femme si généreuse » – et le Festival, de lui permettre de « revenir à Cannes après trente-cinq ans d’absence ».


À lire aussiFestival de Cannes : Greta Gerwig, Omar Sy, Camille Cottin… les images de la cérémonie d’ouverture de cette 77e édition


Au milieu de cette cérémonie engagée mais un peu trop sage, Zaho de Sagazan vient mettre le feu. La chanteuse, sensation de la saison, traverse le Palais des festivals en jupe plissée et chaussettes blanches pour reprendre « Modern love » de David Bowie, clin d’œil au long plan-séquence de « Frances Ha », film qui a rendu célèbre Greta Gerwig en 2012.

Zaho de Sagazan a terminé le tube sur la scène en gratifiant la présidente du jury d’un baisemain complice… Comme pour montrer que les « femmes puissantes » sont bien présentes pour ce 77e Festival de Cannes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici