Colère des agriculteurs : les tracteurs de retour dans Paris… le point sur les blocages à venir ce vendredi

0
63
Plusieurs syndicats d'agriculteurs appellent à défiler en tracteur, ce mercredi matin, dans Paris pour protester contre plusieurs interdictions d'usage de pesticides sur les cultures aux Invalides (Paris).

Comme annoncé il y a quelques jours, une nouvelle mobilisation des agriculteurs est menée à Paris ce vendredi 23 février, veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture. Deux défilés de tracteurs sont prévus dont un à la mi-journée, aux Invalides, et un autre en fin d’après-midi du côté de Porte de Versailles.

Journée difficile pour les automobilistes parisiens. Malgré les annonces et engagements pris par le gouvernement ces derniers jours, la colère des agriculteurs ne faiblit pas et leur mobilisation se poursuit ce vendredi, à la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture. Dès 6h30 ce matin, des tracteurs en provenance de l’autoroute A4 sont arrivés sur le périphérique parisien pour y mener une opération escargot, créant plusieurs kilomètres de bouchons autour de Paris. Ils se sont ensuite dirigés vers la Porte de Saint-Cloud pour pénétrer à l’intérieur de Paris, comme en témoignent plusieurs vidéos publiées par des internautes sur le réseau social X.

Mais la journée est loin d’être terminée pour les agriculteurs puisque deux défilés de tracteurs sont prévus dans la journée et risquent de semer la zizanie dans les rues de la capitale.

« Déjeuner à la bonne franquette »

Le premier convoi, emmené par la Coordination rurale, doit converger au niveau des Invalides dès 12h30. Lors de ce rassemblement qui devrait durer jusqu’en fin d’après-midi vers 17 heures, il est prévu qu’un « déjeuner à la bonne franquette » soit organisé précise le syndicat. Si le nombre d’agriculteurs mobilisé n’est pas encore déterminé, « ce qui est sûr, c’est que la place des Invalides sera significativement recouverte de jeunes », certifie la Coordination rurale.

Le second défilé, annoncé depuis mercredi, est cette fois-ci organisé par la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) et les Jeunes Agriculteurs (JA). Cette deuxième manifestation doit débuter vers 16 heures, au niveau de la station de métro Sèvres-Lecourbe, dans le XVe arrondissement de Paris, a précisé la FNSEA. Le cortège devrait s‘achever une heure plus tard, devant les portes du Parc des expositions de la Porte de Versailles (XVe), au sud de Paris, où se tiendra le Salon de l’agriculture comme à l’accoutumée. Selon la FNSEA, 2 000 à 3 000 personnes sont attendues et des accréditations seront demandées à tous les agriculteurs venus à bord de leur tracteur. Une veillée d’armes est également prévue avant l’ouverture des portes du Salon samedi.


À lire aussiAgriculteurs en colère : « Le travail se poursuit et le dialogue est constant », assure la porte-parole du gouvernement


À cette occasion, Emmanuel Macron participera à un débat avec le monde agricole « pour esquisser l’avenir » de la filière, a annoncé jeudi l’Élysée. Malgré la désinvitation du collectif Les soulèvements de la terre, la FNSEA refuse « pour l’instant » de participer au débat voulu par le chef de l’État. « Je ne sais pas si le président de la République s’amuse à diviser le monde agricole. Inviter un collectif dont la dissolution a été demandée par ce gouvernement, pour nous, c’est une provocation inacceptable pour les agriculteurs », a déclaré Hervé Lapie, secrétaire général du syndicat, ce vendredi matin sur France Info.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici