Présidentielle : Le Pen, Zemmour, Dupont-Aignan… ces candidats qui font les yeux doux aux antivax

Plusieurs candidats, dont l’électorat dit majoritairement « comprendre » les anti-vaccins, promettent notamment de réintégrer les soignants non vaccinés et suspendus. En compétition sur le flanc le plus à droite de l’échiquier politique, Marine Le Pen, Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan partagent plusieurs propositions. Et notamment celle-ci : s’ils sont élus à l’Elysée, ils réintégreront les soignants suspendus faute d’avoir été vaccinés. Tout comme, à l’autre extrémité de l’échiquier politique, Jean-Luc Mélenchon. Marine Le Pen compte aussi « payer les mois dont ils ont été privés », a-t-elle indiqué dimanche sur France 3. La vaccination obligatoire des soignants contre le Covid-19 a été maintenue par le gouvernement, bien que l’immense majorité d’entre eux soient vaccinés.

0
37
Nicolas Dupont-Aignan, Eric Zemmour, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont quatre des douze candidats à la présidentielle. Datagif pour Le Parisien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici