Logo Le temps des banlieues

Le jour où un agent de sécurité a empêché Tupac d’abattre Biggie et Puff Daddy par balles

Tupac était à deux doigts de tuer Biggie et Puff Daddy, mais l’un des hommes assurant sa sécurité l’en a empêché.

Lors des Soul Train Music Awards en mars 1996, les crews de Death Row composés notamment de Tupac et Suge Knight et de Bad Boy avec Biggie, Puff Daddy, C-Gutta (le cousin de Biggie) et Keffe D alors en plein beef se croisent en backstage…

L’agent de sécurité de Death Row, Reggie Wright Jr était présent et livre sa version des faits. Apparemment c’est C-Gutta qui a dégainé son flingue en premier, mais sans le pointer.

« Il l’a juste sorti sans le pointer, il l’a gardé vers le bas. »

Tout le monde est resté sur place, sauf Puff Daddy…:

« Puffy a couru comme une p*te, je m’en fous de ce que les gens disent. Puffy a couru et s’est caché en dessous d’une voiture. »

Il explique pourquoi selon lui, C-Gutta a dégainé:

« Il était là pour ça, c’est pour ça qu’il était avec Biggie, il n’était pas là pour lui essuyer les mains ou lui filer ses chaussures, il était là pour que Biggie se sente à l’aise. »

« S’il te plait ne lève pas ton arme »

Une fois qu’il voit que C-Gutta dégaine, Reggie Wright Jr dégaine à son tour…

Que se serait-il passé si Tupac était arrivé à se saisir de l’arme à feu? Aurait-il tiré sur tout le monde?

« Il aurait probablement été en prison. Certains disaient que ça aurait peut-être été mieux ainsi parce qu’il serait peut-être toujours été en vie… »

Finalement, aucune balle ne sera tirée, le crew de Bad Boy filant vers la porte pour fuir une situation qui aurait pu rapidement devenir hors de contrôle.

Est-ce cette altercation qui a poussé Puff Daddy à commanditer les meurtres de Tupac et Suge Knight pour 1 million de dollars?

Regardez l’interview ci-dessous:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *