Logo Le temps des banlieues

Non, la bipolarité de Kanye West n’excuse pas le harcèlement qu’il fait subir à Kim Kardashian 

La maladie mentale du rappeur peut expliquer sa conduite éruptive des dernières semaines sur les réseaux sociaux. Elle ne saurait toutefois justifier ses attaques répétées contre son ex-femme et son entourage. par Louis BorelJE M’ABONNE POUR 1€

Divulgation de conversations privées, tentatives insistantes de reconquête, menaces frontales… Kanye West n’a cessé, ces deux derniers mois, d’abreuver les réseaux sociaux de violentes allégations à l’encontre de son ancienne épouse, Kim Kardashian, et de son nouveau compagnon, Pete Davidson. À tel point qu’Instagram annonçait, mi-mars, la suspension de son compte pendant 24 heures. Avant que les Grammy Awards n’indiquent, il y a quelques jours, annuler sa prestation lors de la grand-messe musicale américaine, prévue le 4 avril prochain. Las, le comportement douteux du rappeur reste au pire moqué pour son incohérence, au mieux attribué à ses troubles bipolaires. Quand tout pousse, dans les faits, à considérer ces dérapages comme du harcèlement, de surcroît public et délibéré. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *