Logo Le temps des banlieues

Près de Toulouse, le trafic de drogue rapportait 300 000€ : six personnes interpellées, deux armes de guerre récupérées

Les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie Toulouse Mirail ont mis fin à un trafic de drogue organisé au nord-ouest du département. Cela aurait généré plus de 300 000 € de chiffre d’affaires en un an. Deux fusils à lunette ont été trouvés lors des perquisitions.

En un peu plus d’un an, leur trafic de drogue aurait généré 300 000€ de chiffre d’affaires. Cinq hommes et une femme se sont fait interpeller par les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie Toulouse-Mirail ce mardi. Ils sont tous mis en examen pour leur participation à un réseau de drogue organisé au nord-ouest du département. https://fd3a712a079cd7d28712f7e26683622f.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

L’enquête des militaires démarre en avril 2021. Lors d’une intervention pour une affaire de viol, les forces de l’ordre découvrent un appartement transformé en local de stockage de cocaïne. La poudre blanche y est pesée, conditionnée puis gardée jusqu’à ce que les vendeurs viennent la récupérer. 100 grammes de produits sont saisis ce jour-là et le parquet ouvre une enquête qu’il confie à un juge d’instruction. Les investigations s’étendent sur plusieurs mois. Des heures dédiées aux écoutes et filatures permettent de découvrir l’existence d’un véritable réseau de livraison de drogue. À sa tête, un homme de 33 ans qui vit à Beauzelle mais possède de nombreux contacts à la Reynerie. Les cinq autres sont chargés de prendre les commandes et les acheminer jusqu’aux clients. En un peu plus d’un an, au moins 300 000€ auraient été gagnés grâce à ce mode de fonctionnement. La clientèle serait essentiellement issue des communes de Beauzelle, Blagnac, Grenade et  Léguevin.blob:https://www.letempsdesbanlieues.com/e9a86814-1d46-48de-919f-dabef7df320c

Deux fusils à lunette et des munitions

Mais tout s’est subitement arrêté ce mardi. Au petit matin, 70 gendarmes de la compagnie Toulouse-Mirail, accompagnés par ceux du PSIG de Muret, celui de Colomiers et de la brigade cynophile, sont intervenus dans tout le département pour procéder à un important coup de filet. Un des individus a également été interpellé en Charente. Lors des perquisitions, les militaires ont mis la main sur deux kilos de cannabis, de l’ecstasy, de la cocaïne mais surtout deux fusils à lunette et des munitions. Des armes de guerre qui seront analysées par les spécialistes dans les prochaines semaines. Un véhicule de luxe, qui aurait servi à livrer, a également été récupéré par les forces de l’ordre.  » Ainsi que 11130€ en espèce et un scooter de forte puissance », précise Samuel Vuelta-Simon, le procureur de la République. 

Pendant plus de 48 heures, les six suspects assistés par Mes Morgane Dupoux, Emmanuelle Franck, Jacques Derieux, Alexandre Martin et Pierre Lebonjour ont répondu aux nombreuses questions des enquêteurs. Puis ils ont été mis en examen. Trois d’entre eux sont laissés sous contrôle judiciaire le temps de l’enquête sur commission rogatoire. Les trois autres sont en cours de présentation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *