Logo Le temps des banlieues

Jeunes, banlieusards, diplômés désargentés… Plongée dans la France qui vote Mélenchon

Le candidat Insoumis a réalisé une coalition électorale inédite lors du premier tour de l’élection présidentielle, où il a recueilli 21,95% des suffrages, analyse Jean-Laurent Cassely.

En se hissant en troisième position du premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a largement aspiré le « vote utile » à gauche. Sans sous-estimer la persistance d’un peuple de gauche traditionnel, ce succès s’explique également par l’apport de segments électoraux séduits par son triple positionnement social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *