Logo Le temps des banlieues
, , , ,

Diam’s de retour avec le documentaire « Salam », projeté au Festival de Cannes

Diam’s est de retour ! 13 ans après son dernier album et en pleine retraite musicale, l’ancienne rappeuse racontera son histoire dans le documentaire « Salam », qui sera projeté au Festival de Cannes. « J’ai voulu retourner sur mes traces et faire voyager le spectateur avec moi » commente-t-elle.

Écoutez Diam’ssur Apple Music


partagesCrédits photo : Bestimage
Diam’s s’apprête à créer l’événement en ce mois de mai. Non pas avec un nouvel album, la rappeuse ayant cessé toute activité musicale depuis 2009, mais avec un documentaire qui sera projeté au Festival de Cannes en séance spéciale. Annoncé ce vendredi par la plateforme Brut, qui le coproduit, le film documentaire « Salam » a été écrit et réalisé par Mélanie Diam’s, en compagnie de Houda Benyamina (« Divines ») et Anne Cissé. On y suivra le parcours de l’ancienne star qui se confiera longuement sur « la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’Islam » à travers « ce récit intime et pudique », comme l’annonce un communiqué.

https://geo.dailymotion.com/player/x1ht3.html?video=x80bwdi&aspectRatio=16%3A9&mute=true&enableDMLogo=false&GK_PV5_PHOTON=0about:blank

« Salam m’a offert les moyens de raconter ma vérité »

Tout d’abord teasé par Augustin Trapenard dans son émission « Boomerang » puis annoncé par Brut, le documentaire « Salam » a ensuite été confirmé par Diam’s elle-même ce samedi. Sur son compte Instagram, l’interprète de « Jeune demoiselle » a partagé un long message pour expliquer les raisons qui l’ont poussée à accepter ce projet personnel. « Pendant des années, on a frappé à ma porte me demandant l’autorisation de mettre ma vie en scène, de la jouer, de l’interpréter. Des demandes nombreuses de documentaires, de biopics, de séries n’ont cessé d’affluer. J’avais comme le sentiment que l’on me demandait de donner les clefs de ma vie pour que d’autres puissent en faire un film. Un spectacle » débute-t-elle : « Ma dépression, mes souffrances, ma quête, ma renaissance : un film ? Un divertissement ? ».

https://www.instagram.com/p/Cc-y9Jnt64V/embed/captioned/?cr=1&v=14&wp=1080&rd=http%3A%2F%2Fwww.chartsinfrance.net&rp=%2FDiam-s%2Fnews-121100.html#%7B%22ci%22%3A0%2C%22os%22%3A1774.7999999523163%2C%22ls%22%3A1483.6999999284744%2C%22le%22%3A1566.6999999284744%7D

Celle qui chantait « La boulette » a ainsi « repris la plume » pour éviter de « laisser des inconnus parler à [sa] place ». Ses nombreuses interrogations se sont d’ailleurs dissipées au fil de la conception de « Salam » aux côtés des deux autres réalisatrices : « J’ai voulu retourner sur mes traces et faire voyager le spectateur avec moi. Replonger dans mes souvenirs et leur redonner vie avec ma plume et la caméra. Retrouver ma mémoire dans les lieux qui m’ont marquée, retrouver les gens qui m’ont tant apporté et qui m’ont aidée à me construire » Diam’s explique ainsi à quel point ce documentaire a été bénéfique à ses yeux : « « Salam » m’a offert les moyens de raconter, avec ma vision, mon émotion et mes mots ce que j’appelle : Ma vérité ». La date de diffusion précise du documentaire, durant le Festival de Cannes qui se déroulera entre le 17 et le 28 mai, n’a pas encore été communiquée. L’ancienne rappeuse n’a pas précisé si elle serait présente lors de cette projection très attendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *