Logo Le temps des banlieues
, , ,

Quand Will Smith était cool : 40 anecdotes sur sa vie d’avant

1. Bien avant Ombre est lumière d’IAM (1993) et All Eyes On me de 2Pac (1996), Will Smith est le premier à avoir enregistré un double album de rap, quand en 1988, sous le pseudo Fresh Prince, il a sorti en duo avec son compère Jazzy Jeff, He’s the DJ, I’m the Rapper.

2. En 1989, Will Smith et Jazzy Jeff ont boycotté les Grammys Awards.about:blankclosevolume_off

La raison ? Nommé dans la toute nouvelle catégorie Meilleure performance rap pour leur morceau Parents Just Don’t Understand, ils n’ont pas apprécié qu’MTV ne prévoyait pas d’inclure la séquence lors de la retransmission télé.

« C’était comme une gifle en pleine figure » déclarera Smith.

Également en lice pour le trophée, Salt-N-Pepa et LL Cool J ont eux aussi boycotté la cérémonie.

L’année suivante, la chaîne a ainsi diffusé la catégorie.

3. Quelques jours après les Grammy Awards, Will Smith a été arrêté suite à une altercation au cours de laquelle un promoteur a manqué de perdre un œil.

Pour une raison inconnue, Smith aurait envoyé l’un de ses gardes du corps tabasser un certain William Hendricks. Ce dernier s’en est sorti avec six points de suture, une fracture de l’œil et une perte de vision.

Inculpé, Will Smith n’a cependant pas été condamné.

4. Sitôt le succès au rendez-vous, Will Smith s’est mis à dépenser sans compter. Ainsi, il a un jour fait fermer un magasin Gucci afin que tous ses potes viennent shopper gratuit.

« Jeff et moi on venait de cartonner avec Parent’s Just Don’t Understand. On était triple platine, on venait de remporter un Grammy, l’argent rentrait, je m’étais offert des voitures et des motos… J’ai appelé un magasin Gucci à Atlanta pour leur : ‘Hey, si j’amène les potes, vous fermez pour nous ?’. »

Avec le recul, Smith trouve ce comportement « stupide ».

5. Toujours est-il qu’à l’orée des années 90 Will Smith n’en était pas moins complètement fauché.

Absolument pas au fait qu’il devait payer des impôts sur les trois millions de copies écoulées de Parents Just Don’t Undertsand, il s’est fait rattrapé par la patrouille : on lui a réclamé d’un coup d’un seul 2,8 millions d’arriérés.

Son essai suivant And in This Corner ayant sévèrement floppé dans les charts en 1989 (« on a fait disque de plastique »), il a dû se résoudre à voir sa maison saisie.

6Le scénario du Prince de Bel-Air s’inspire de la vie d’une vraie personne, Benny Medina.

Selon Will Smith, « Medina est né orphelin dans une famille du ghetto de Los Angeles Est. Adolescent, il a été recueilli par la famille juive d’un ami à Beverly Hills. D’origine afro et latine, au lycée il vivait dans un choc des cultures permanent. »

Benny Medina est par la suite devenu directeur artistique chez Motown Records, puis agent de célérités du monde de la musique (Jennifer Lopez, Tyra Banks, Mariah Carey, Usher, Brandy, Puff Daddy…).

7. Si dans Le Prince de Bel-Air Will Smith joue sous son propre nom, c’est parce qu’Alfonso Ribeira (Carlton) lui a soufflé que si la série marchait, tout le monde allait l’appeler par le nom de son personnage jusqu’à la fin de ses jours.

8. Dans le générique du Prince de Bel -Air, le thug qui attrape Will Smith pour le faire tourner sur le sol est dans la vraie vie son garde du corps et meilleur ami, Charlie Mack.

9Cross Colours, la toute première marque de streetwear, a explosé grâce au Prince de Bel-Air.

En avance sur son temps, plutôt de d’investir de l’argent qu’il n’a pas dans un budget promo, Carl Jones, le créateur de Cross Colours, apportait ses surplus aux studios de cinéma pour qu’ils habillent leurs acteurs avec. L’une de ses connaissances l’a alors mis en relation avec la styliste de Will Smith.

Sitôt l’épisode dans lequel il porte l’un de leurs sweats diffusé, les ventes ont grimpé en flèche.

10. Will Smith a dû dire non au rôle de Cuba Gooding Jr. dans Boyz n the Hood à cause de son engagement sur Le Prince de Bel-Air.

11.Will Smith a rencontré Jada Pinkett pour la première fois le jour où elle s’est fait recaler d’un casting pour Le Prince de Bel-Air.

En 1994, l’actrice avait auditionné pour jouer la petite amie de Will dans la série. Pas prise car jugée trop petite, le rôle est allé à Nia Long.

« Quand je l’ai aperçue, j’ai manqué de m’étouffer avec mon poulet. Elle en revanche, elle était particulièrement de mauvaise humeur. Elle détestait qu’on lui dise que sa taille importait plus que son talent. »

« Je l’ai abordée en lui disant ‘What up shorty ?’, et elle m’a répondu ‘Whatever, nigga move’ en me faisant signe de la main de bouger. Et elle est partie. »

12. Les prénoms de leurs enfants ont été choisis en fonction de leurs propres prénoms : Jaden est prénommé d’après sa mère Jada, Willow est prénommée d’après son père Will.

13La toute dernière fois que Jada et 2Pac se sont vus ils se sont sévèrement engueulés au sujet de Will Smith.

Tandis que Jada venait de lui apprendre qu’elle était en couple avec Will, ‘Pac est sorti de ses gonds et a quitté le restaurant dans lequel il déjeunait en proférant des jurons à tout-va.

« Je ne crois pas qu’il désapprouvait Will, mais je pense qu’il était plutôt amer que je trouve LE mec. Il avait peur que cela casse la dynamique entre nous. »

14. Des années plus tard, Will Smith a avoué qu’il éprouvait une jalousie maladive à l’égard de 2Pac.

« L’amour qu’ils se portaient l’un l’autre est légendaire. Ils ont défini l’expression ride or die’. Au début de notre relation, mon esprit était torturé par leur connexion. »

« 2Pac faisait preuve d’une passion sans peur, toxique, d’une morale militante et d’une envie de se battre et de mourir pour les causes qu’ils croyaient justes. En comparaison, je me voyais comme un lâche. Je voulais que Jada me regarde comme elle le regardait»

15Will Smith et Jada Pinkett sont-ils un couple libre ?

Avant même toutes ces histoires « d’entanglement » avec August Alsina, les rumeurs circulaient déjà à bon compte. En cause, différentes déclarations de nos deux tourtereaux au fils des années.

En 2013, Jada confiait par exemple au Huff Post Live « qu’elle avait toujours dit à Will qu’il pouvait faire tout ce qu’il voulait, tant qu’il pouvait se regarder dans le miroir (…)Ce n’est parce qu’un homme est attiré par une autre femme qu’il ne vous aime pas ».

Puis de préciser qu’elle était, elle aussi, « libre de faire ce qu’elle voulait ».

De son côté, l’ami Will a confirmé l’année dernière dans GQ qu’ils « se faisaient mutuellement confiance et s’accordaient l’un l’autre un espace de liberté ».

« Jada n’a jamais cru dans le mariage conventionnel… Dans sa famille, certaines personnes vivent des relations en dehors des sentiers battus. Elle a grandi comme ça. »

16. Autre rumeur qui leur colle à la peau : Will Smith et Jada Pinkett sont-ils scientologues ?

Si le couple a toujours fermement démenti toute affiliation à la secte, il n’empêche que lorsqu’en 2008 ils ont ouvert à Los Angeles leur propre école, la New Village Leadership Academy, bon nombre des enseignants et du personnel étaient des scientologues reconnus.

Fermée en 2013, la New Village Leadership Academy a un temps accueilli la fille de Tom Cruise dans ses rangs.

17Avant Jada, Will Smith a été marié une première fois.

De 1992 à 1995, il a partagé sa vie avec l’actrice aujourd’hui femme d’affaires Sheree Zampino. Le couple a eu un fils, Trey.

18. Et avant Jada et Sheree, Will Smith s’est apparemment bien amusé. Voir un peu trop.

Ou comme il l’écrit dans son autobiographie Will publiée en 2021, il aurait couché avec tellement de femmes qu’il a « développé une réaction psychosomatique qui lui rendait l’orgasme tellement angoissant qu’il lui arrivait de vomir ».

19. Bon attention, s’il est un stéréotype qu’il déteste particulièrement, c’est celui de « l’homme débauché, incapable de contrôler ses pulsions sexuelles ».

« Je hais cette image. Je fais tout ce que je peux pour ne pas me retrouver dans ce genre de situations. »

20. Dans Independence Day, le rôle du pilote de l’US Air Force Steven Hiller a été d’abord proposé à Ethan Hawke.

Hawke a paraît-il trouvé le scénario tellement mauvais qu’il l’aurait jeté par la fenêtre de sa voiture.

21. Dans Independence Day, si Will Smith a complètement improvisé la réplique « Et puis c’est quoi cette odeur de m*rde ?! » dans la scène où il traine un extraterrestre inconscient derrière lui, elle n’est toutefois pas sortie de nulle part.

Dans le désert Salt Lake City dans l’Utah, il existe en effet une espèce de crevettes qui lorsqu’elle meurt dégage une odeur particulièrement forte et désagréable, notamment quand le vent souffle.

Absolument pas mis au courant de ce phénomène, Smith a ainsi réagi face caméra de la manière la plus naturelle qui soit.

22Will Smith n’était pas le premier choix pour Bad Boys.

Le rôle de Mike Lowrey a été proposé en premier lieu à Arsenio Hall. L’humoriste et présentateur télé a cependant décliné.

23La Porsche que conduit Mike Lowrey dans le film est celle de Michael Bay, le réalisateur.

Elle lui a été louée 2 000 dollars par la production. Bay l’a ensuite vendu à l’un de ses assistants « pour pas cher ».

Comble de l’ironie, ladite Porsche a été adjugée aux enchères il y a quelques semaines pour 1,3 million de dollars.

24Will Smith ne voulait pas courir torse nu dans Bad Boys.

« Michael Bay voulait que je cours sans haut. Il me disait que ça allait faire de moi ‘une foutue star de ciné’. Moi je ne voulais pas. On s’est mis d’accord pour que je porte une chemise ouverte. »

Smith a plus tard volontiers reconnu que ce plan a effectivement fait de lui une star.

« Avant cela, je me servais de mon humour qui attire les femmes. Après ce plan, elles ont commencé à me voir comme un objet sexuel. C’était merveilleux. »

25. Quand dans la chanson Men In Black, Will Smith rappe « Black tie with the black attitude/New style, black Ray-Bans, I’m stunnin’, man », c’est tout sauf un hasard.

Dans le film de 1997, l’agent J est en effet vu porter une paire de Ray-Ban Predator II. Au grand désespoir de la marque, le logo n’est cependant pas visible à l’écran, un revêtement spécial ayant été appliqué sur tout le modèle afin de limiter les reflets face à la caméra.

Pour satisfaire leur sponsor, une scène a toutefois été tournée dans laquelle Tommy Lee Jones mentionnait le nom Ray-Ban, mais elle a été coupée au montage. C’est alors qu’un compromis a été trouvé avec ce name dropping tout sauf subtil lâché dans la lead single de la bande originale.

26Nas a-t-il ghostwritter certains textes de Will Smith comme Gettin Jiggy with It et Miami ?

Hum… oui… enfin non… ou plutôt pas vraiment.

La parole est à Nasty : « Will et moi on traînait ensemble en studio. Je le regardais écrire. Nous étions ensemble, nous nous marrions bien et là je lui ai filé deux, trois lignes. Rien de sérieux, c’est vraiment lui qui a écrit le truc. C’est un vrai MC. »

27Will Smith est sur le point décrocher un disque de diamant.

Sorti en novembre 1997, son tout premier solo Big Willie Style a été un véritable carton. Porté par une flopée de singles ayant tourné en boucle sur les radios (Men in Black, Miami, Just Cruisin, Just the Two of Us et Gettin’ Jiggy wit It), il s’est écoulé à neuf millions d’exemplaires sur le sol américain au cours de ses deux premières années et demie d’exploitation.

La certification devrait donc finir par tomber très prochainement…

28Will Smith a refusé le rôle de Neo dans Matrix.

S’il a préféré interpréter James West dans le pas folichon Wild Wild West, il n’éprouve toutefois aucun regret.

« J’aurais ruiné le film. Je n’étais pas assez intelligent comme acteur à l’époque… contrairement à Keanu Reeves. »

29Will Smith a en revanche longtemps regretté d’avoir tourné dans Wild Wild West.

Encore en 2021 dans GQ, il s’excusait à demi-mots de ce choix de carrière : « Le succès m’a poussé à privilégier mon envie de gagner sur l’artistique. Je voulais gagner, je voulais être la plus grande star de cinéma. Je me suis retrouvé à promouvoir un film parce que je voulais gagner de l’argent, pas parce que j’y croyais. »

30. Pour interpréter Mohammed Ali dans le biopic de Michael Mann en 2001, Will Smith a pris une quinzaine de kilos de muscles.

Pendant quatre mois, celui qui rappait « Met Ali, he told me I’m the greatest » sur Gettin’ Jiggy Wit It s’est astreint à une discipline draconienne : levé tous les jours à 6h30 du matin, suivi de six heures d’haltères, de cardio et de boxe.

Bien lui en a pris cependant, quand Mohamed Ali est venu le rencontrer sur le tournage, il lui a lâché : « Tu es presque assez beau gosse pour jouer mon rôle. »

31. Tous les boxeurs qui montent sur le ring face à Will Smith dans Ali étaient des boxeurs de classe mondiale (James Toney qui joue Joe Frazier, Charles Shufford qui joue George Foreman, Michael Bentt qui joue Sonny Liston…).

Tous étaient autorisés à frapper Smith du plus fort qu’il pouvait à condition qu’ils ne le mettent pas KO.

32. En raison de la popularité du Prince de Bel-Air, quand en dehors du tournage de Ali Will Smith se baladait au Mozambique avec Jamie Foxx, les locaux prenaient ce dernier pour Carlton.

33Will Smith a longtemps été surnommé ‘Monsieur Juillet’.

De 2002 à 2008, il a en effet enchaîné huit longs métrages qui ont chacun enregistré plus de 100 millions de dollars de recette au box-office américain, dont quatre sortis pendant l’été (Men in Black IIBad Boys III, Robot et Hancock).

Les quatre autres films à avoir atteint ce score symbolique sont HitchLa Poursuite du bonheurGang de requins et Je suis une légende.

34. Will détient le record du monde du plus grand nombre d’apparitions publiques en 12 heures.

Au cours de la campagne promo britannique de Hitch en 2005, il a assisté à trois tapis rouges d’affilée dans trois villes différentes – Manchester, Birmingham et Londres.

Le Guinness World Record a très officiellement validé la performance.

35. Quand Will Smith David Beckham et Tom Cruise se retrouvent tous les trois ensemble, ils s’adonnent un passe-temps peu commun : l’escrime.

« Tom a fait construire chez lui une pièce pour s’entraîner. Comme nous n’avons pas nécessairement beaucoup de temps pour traîner ensemble, c’est notre manière de garder le contact. David et moi allons chez lui, et franchement on se marre bien. »

36Will Smith a évité que son père n’aille en prison en payant ses arriérés de pension alimentaires.

Séparés au début des années 80, le divorce des parents de Will Smith n’a été officialisé qu’en 2000. À cette date, le juge a estimé que son père était redevable pour tout ce temps de 140 000 dollars, une somme qu’il ne pouvait pas réunir.

Inflexible, sa mère a exigé que l’intégralité des 140 000 dollars lui soit reversée. Fort heureusement, Will a aidé « Daddio » à payer « Mom-Mom ».

37. Avant que Will Smith et Eva Mendes fassent la paire en 2005 dans Hitch, les deux s’étaient brièvement croisés sept ans plus tôt sur le tournage du clip Miami où la divine Eva faisait une courte apparition.

38. Sitôt le tournage de Je suis une légende terminé, Will Smith a voulu adopter Abbey, le chien vu dans le film. Son maître n’a pas voulu.

39Quentin Tarantino a écrit Django Unchained spécialement pour Will Smith. Pas de chance, Willou a refusé.

En 2013, il a expliqué avoir eu le sentiment que Schultz (Christoph Waltz) était le vrai héros, et qu’il ne pouvait pas ne pas jouer le rôle principal d’un film – diverses sources affirment qu’il aurait tenté de persuader Tarantino de le laisser tuer le méchant.

En 2015, il a précisé ne pas s’être entendu sur la direction artistique du film : « Je voulais en faire une histoire d’amour, pas une histoire de vengeance. »

« La violence entraîne la violence. Je ne pouvais pas m’identifier à ce comportement. L’amour doit être la réponse, pas la violence. »

En lieu et place, il a donc préféré tourner Men In Black 3.

40Avant Chris Rock, Will Smith avait déjà levé la main en public sur quelqu’un.

En 2012, quand à l’occasion d’une avant-première, un reporter a tenté de l’embrasser sur la bouche, il lui a collé une rapide gifle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *