Logo Le temps des banlieues
,

Remaniement au gouvernement: Abad, Schiappa… Qui sort, qui entre, qui bouge

Après les élections législatives, plusieurs figures quittent l’équipe d’Élisabeth Borne quand d’autres l’intègrent.

POLITIQUE – C’est la conséquence attendue des dernières élections législatives. Ce lundi 4 juillet, un remaniement gouvernemental a été annoncé par l’exécutif, la suite logique des scrutins des 12 et 19 juin derniers ainsi que de l’élection de la désormais ex-ministre Yaël Braun-Pivet à la présidence de l’Assemblée nationale.

En effet, les défaites d’Amélie de Montchalin, Brigitte Bourguignon et Justine Bénin dans leur circonscription, mais aussi les accusations de viol portées contre Damien Abad et le nouvel équilibre précaire au palais Bourbon avaient rendu nécessaire une série de changements au sein du gouvernement d’Élisabeth Borne.

Et le principal enseignement de ce remaniement est justement que Damien Abad, accusé de violences sexuelles et visé par une enquête, quitte le gouvernement.

Par ailleurs, plusieurs personnalités font leur entrée au gouvernement, à commencer par le médecin François Braun. Récemment chargé par Emmanuel Macron d’une “mission flash”, le président de Samu-Urgences de France devient ministre de la Santé à la place de Brigitte Bourguignon, battue de quelques dizaines de voix dans le Pas-de-Calais. Un homme qui a formulé de nombreuses recommandations pour faire évoluer le fonctionnement des urgences en France et qui n’a pas hésité à tacler le système concurrentiel mis en place depuis quelques années en matière de santé.

Marlène Schiappa de retour

De même, l’ex-préfet en Guadeloupe et Saint-Pierre-et-Miquelon, Jean-François Carenco remplace Yaël Braun-Pivet aux Outre-mer, le maire d’Angers Christophe Béchu arrive à la Transition écologique, le député MoDem Jean-Noël Barrot devient ministre délégué au Numérique, le maire de Clichy-sous-Bois Olivier Klein arrive au Logement et l’édile de Beauvais Caroline Cayeux aux Territoires.

À noter par ailleurs que Marlène Schiappa, qui avait passé le premier quinquennat d’Emmanuel Macron au gouvernement (d’abord à l’Égalité femme-homme puis à la Citoyenneté), revient en responsabilité. Elle est désormais en charge de l’Économie sociale et solidaire et de la vie associative, ont révélé nos confrères BFMTV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *