Logo Le temps des banlieues

Assemblée : la motion de censure de la Nupes rejetée

La motion de censure déposée par l’alliance de gauche Nupes, débattue lundi après-midi à l’Assemblée, a été rejetée ce lundi par les députés. Au total, 146 députés ont soutenu cette motion de censure, un nombre loin d’être suffisant.

Le vote est intervenu après une après-midi de discours de la part des différents groupes et de la cheffe du gouvernement, qui a dénoncé la démarche de la gauche. « Aujourd’hui, Mesdames et Messieurs les Députés, nous pourrions être en train d’agir pour les Français. Au lieu de cela, nous débattons d’une motion de censure cousue de procès d’intention, qui fait obstacle au travail parlementaire et de ce fait à la volonté des Français », a affirmé la Première ministre lors du débat sur cette motion à l’Assemblée. « Les Français en ont assez des dialogues stériles et de la loi des postures », et ont « envoyé un message clair » aux élections, a ajouté la cheffe du gouvernement, qui avait appelé la semaine dernière les oppositions à « bâtir ensemble » des compromis au Parlement.

Panot défend une « clarification politique »

Quelques minutes plus tôt, la cheffe de file des députés LFI Mathilde Panot a estimé que cette motion de censure de la gauche tenait lieu de « clarification politique », jugeant que ceux qui ne la voteront pas seront « les partisans » de la politique du gouvernement.

À LIRE AUSSICoignard – Motion de censure : la vieille blague de l’arroseur arrosé

« Voici venu le moment de vérité. Cette motion de défiance tiendra lieu […] Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *