Logo Le temps des banlieues

Décès de François Mancabou : une nouvelle grosse polémique

La dépouille de François Mancabou a été autopsiée dimanche dernier. L’intervention a eu lieu à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff. D’après L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce mardi, le corps a été déplacé la veille, samedi, de l’Hôpital Principal, où le défunt a succombé à ses blessures, pour l’ex CTO. Au grand dam des parents du disparu.

«La famille de François Mancabou s’est déplacée ce matin (hier, lundi) à l’Hôpital Principal pour savoir l’évolution de la situation, confie à L’Observateur l’un de ses avocats, Me Mamadou Diallo. A notre grande surprise, les responsables nous ont dit que la dépouille de François a été transférée depuis le samedi 16 juillet à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff et que l’autopsie a été pratiquée dimanche. Ce qui nous a fortement étonnés.»

D’autant plus que, rappelle Me Diallo, «lorsque le procureur a fait son point de presse, il avait indiqué qu’il allait saisir le président de l’Ordre des médecins du Sénégal pour une autopsie». L’avocat révèle que le pool dont il fait partie avait alors écrit au procureur, avec ampliation au président de l’Ordre des médecins, pour désigner un médecin-légiste et souligner ses attentes par rapport à l’autopsie.

Le président de l’Ordre aurait même appelé Me Mamadou Diallo pour demander le nom du médecin choisi par la famille. Ce dernier lui a sollicité un délai puisque l’expert initialement choisi «était indisponible».

C’est dans ce contexte que l’autopsie aurait été pratiquée. «Ils devaient au moins l’informer (la famille) sur le déplacement de la dépouille par respect à sa mémoire. Mais l’autopsie est faite en catimini, à l’insu des avocats et membres de la famille», fulmine Me Diallo. Qui dit attendre les résultats de l’expertise «en espérant qu’ils vont confirmer la preuve des tortures».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *