Logo Le temps des banlieues

Covid-19 : une 7e vague en reflux, mais des disparités régionales

Le reflux de la septième vague de l’épidémie de Covid-19 se poursuit en France, avec une amorce de la baisse des admissions à l’hôpital, mais les hospitalisations sont encore à un niveau élevé, selon le bilan hebdomadaire de Santé publique France. « La diminution de la circulation du Sars-CoV-2 s’est confirmée sur le territoire national » dans la semaine du 18 au 24 juillet, mais les indicateurs restent « toutefois à des niveaux élevés dans toutes les régions et classes d’âge », observe l’agence sanitaire.

À l’hôpital, « une baisse des nouvelles hospitalisations s’est amorcée » (- 4 %), mais les nouvelles entrées de patients Covid-19 (8 876) et les nouvelles admissions en soins critiques (823) restent encore à « des niveaux élevés », selon son bilan épidémiologique. Et il y a des différences « marquées » entre territoires, certaines régions de métropole, notamment Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine et Corse, connaissant toujours une hausse des admissions en soins critiques.

Un sous-variant d’Omicron désormais majoritaire

Les décès ont, eux, continué à augmenter, avec 641 à l’hôpital ou en établissement médico-social (+ 1 % sur une semaine). L’actuelle vague est portée par des sous-variants d’Omicron, notamment BA.5, désormais largement majoritaire. À ce jour, trois cas d’un nouveau membre de la famille Omicron surveillé de près, BA.2.75, ont été détectés en France. La couverture vaccinale « reste insuffisante », notamment chez les plus âgés, a réaffirmé Santé publique France, appelant à accentuer l’effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *