Logo Le temps des banlieues

La minute antique – Peindre le vent

Pourquoi a-t-on divinisé le vent ? Le musée Malraux du Havre répond en partie à la question en 170 œuvres et une épatante exposition estivale.

Connaissez-vous Andronicus de Cyrrhus ? Si vous passez par Athènes, vous pourrez voir, dans l’ancienne agora romaine, l’œuvre phare de cet ingénieur et astronome, appelée La tour des vents. Une horloge hydraulique octogonale dont il ne reste plus que l’enveloppe, ornée sur chacune de ses huit faces de l’image sculptée d’un dieu du vent : Borée, Notos, Euros ou Zéphyr… Pourquoi a-t-on divinisé le vent ? Le musée Malraux du Havre (MuMa) répond en partie à la question dans son épatante exposition estivale, « Le Vent » (jusqu’au 2 octobre 2022). Parce que « cela ne peut être peint », comme disait Pline l’Ancien, les artistes ont tout misé sur la représentation de ses effets, échafaudant parfois de merveilleux récits comme l’épisode d’Éole – maître de tous les vents – dans L’Odyssée,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *