Logo Le temps des banlieues

Imam Iquioussen : «Il faut être ferme et s’en tenir à l’Etat de droit», estime Manon Aubry

Suite à la polémique autour de la demande d’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen, Manon Aubry en appelle à la sagesse. Gérald Darmanin  avait annoncé l’expulsion prochaine de ce prédicateur né en France mais de nationalité marocaine. Il est accusé par les autorités françaises d’avoir tenu des propos antisémites, homophobes et « anti-femmes » lors de prêches ou de conférences, tenus il y a près de vingt ans pour certains. Mais, le tribunal administratif a décidé de suspendre son expulsion. Une décision à laquelle Manon Aubry « se tient ».

« Darmanin a fait de cette histoire une vulgaire séquence de communication »

« Dans un Etat de droit, quand on tient des propos inqualifiables, un appel à la haine contre le droit des femmes, comme l’a fait cet imam, on doit être condamné par la justice », rappelle la députée de la France insoumise sur Europe 1. « Je le souhaite et j’espère qu’il y aura des procès en la matière », ajoute-t-elle.

Manon Aubry estime qu’il faut être « assez ferme en la matière » et dit regretter que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ait « fait de cette histoire une vulgaire séquence de communication ».

Retrouvez cet article sur Europe1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.