Logo Le temps des banlieues

Ukraine: Macron et Poutine s’accordent pour que la centrale de Zaporijjia soit inspectée par l’AIEA

J.D.

ven. 19 août 2022 à 2:18 PM

D’après le Kremlin, les deux chefs d’État se sont prononcés en faveur d’une inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia par l’AIEA « dans les plus brefs délais ».

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se sont accordés pour une mission d’inspection dans la centrale nucléaire de Zaporijjia, lors d’un échange par téléphone sur la guerre en Ukraine ce vendredi. Cet appel, annoncé par le Kremlin avant d’être confirmé par l’Élysée, est le premier échange officiel entre les deux chefs d’État depuis la fin du mois de mai.

« Le président de la Fédération de Russie a indiqué au président de la République son accord pour le déploiement de cette mission et les modalités évoquées », précise le palais présidentiel dans un communiqué.

D’après Moscou, les deux chefs de l’État se sont prononcés en faveur d’une inspection de Zaporijjia par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) « dans les plus brefs délais ».

Un « risque de catastrophe nucléaire » selon Poutine

Toujours selon le Kremlin, le président russe a évoqué, lors de cet échange, un risque de « catastrophe d’envergure » à la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, alors que le bâtiment a été visé à plusieurs reprises par des tirs depuis le début du conflit.

Vladimir Poutine « a souligné que le bombardement systématique (…) du territoire de la centrale nucléaire de Zaporijjia crée un danger de catastrophe de grande envergure qui pourrait conduire à la contamination radioactive de vastes territoires », a déclaré le Kremlin dans un communiqué.

Emmanuel Macron a de son côté fait part « une nouvelle fois (de) sa préoccupation face aux risques que fait peser la situation à la centrale de Zaporijjia pour la sûreté et la sécurité nucléaire », indique l’Élysée.

Des déclarations qui suivent l’appel lancé par l’AIEA

Plusieurs figures internationales se sont déjà prononcées en faveur de cette mission à Zaporijjia. Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a jugé mercredi « urgent » qu’une telle « inspection » soit menée à la centrale par l’AIEA.

Les frappes qui ont récemment visé la centrale ont également provoqué la semaine dernière une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU et le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, a plaidé pour l’envoi d’une mission sur place « dans les meilleurs délais » pour inspecter le site.

Moscou et Kiev se renvoient la responsabilité mutuellement la responsabilité des frappes visant la plus grande centrale nucléaire d’Europe, sous contrôle russe, depuis plusieurs semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.