Logo Le temps des banlieues
,

L’Ukraine dément être à l’origine de l’attentat qui a tué Daria Douguina

« L’Ukraine n’a certainement rien à voir avec l’explosion parce que nous ne sommes pas un État criminel », a déclaré un conseiller de la présidence ukrainienne, Mikhaïlo Podoliak. Après les accusations de Moscou, qui estime que les renseignements ukrainiens sont les auteurs de l’attaque qui a tué Daria Douguina, la fille d’un idéologue ultranationaliste réputé proche du Kremlin, Kiev dément.

Daria Douguina est morte ce week-end dans l’explosion de sa voiture, près de Moscou, alors que son père Alexandre Douguine devait emprunter le véhicule.

►À lire aussi : La Russie accuse l’Ukraine d’avoir tué la fille de l’idéologue Alexandre Douguine

Pour les services de renseignement de Moscou, il n’y a aucun doute : « le meurtre » de Daria Douguina, a été « préparé et commis par les services spéciaux ukrainiens ». Le FSB détaille : la voiture aurait été piégée par une femme de nationalité ukrainienne qui se serait infiltrée auprès de Mme Douguina et se serait enfuie en Estonie après l’attentat.

« L’Ukraine n’a pas de raison de faire ça »

C’est absurde, estime Oleksiy Goncharenko, membre de l’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe. Pour ce député ukrainien, les pistes à suivre se trouvent en Russie. « L’Ukraine n’a pas de raison de faire ça. C’est bien sûr possible que cela vienne des divisions internes en Russie. En Russie, il n’y a pas de démocratie. C’est pourquoi c’est possible que cet assassinat soit un signe, un symbole des divisions internes en Russie. »


Lire la suite sur RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.