Logo Le temps des banlieues
,

En direct : une frappe russe fait au moins 22 morts dans une gare du centre de l’Ukraine

Au lendemain du 31e anniversaire de son indépendance vis-à-vis de l’URSS, jour qui marquait aussi les six mois de l’invasion russe, l’Ukraine est endeuillée par une nouvelle frappe de Moscou sur une gare du centre du pays. Suivez la situation heure par heure.

  • 4 h : nouvelles explosions en Ukraine

Dans la nuit de mercredi à jeudi, de nouvelles explosions ont été constatées à Vychgorod, une banlieue de Kiev, et à Kryvy Rig (sud), la ville d’origine du président Volodymyr Zelensky, selon les autorités locales.

  • 0 h : Washington condamne le projet de tribunaux à Marioupol pour juger les prisonniers ukrainiens

Les États-Unis ont condamné mercredi le projet de la Russie d’organiser des procès à Marioupol, capturée en mai, afin d’y juger des prisonniers de guerre ukrainiens. « Ces projets de procès-spectacle sont illégitimes et une parodie de justice et nous les condamnons fermement », a déclaré le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, dans un communiqué.

Selon Washington, Moscou vise ainsi « à détourner » l’attention de la communauté internationale face aux « atrocités commises par les forces russes en Ukraine » depuis l’invasion russe de ce pays le 24 février 2022.

  • 23 h 08 : les prix des céréales sont redescendus des sommets

« C’est presque un retour à la case départ » : six mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, blé et maïs se rapprochent de leurs prix d’avant-guerre, dans un marché qui retrouve « un point d’équilibre ».

Le scénario du pire, avec ses « ouragans de famine » redoutés par l’ONU, a été évité mais les prix restent très élevés et l’inflation menace, soulignent les analystes du marché.

Les cours du blé s’étaient envolés à près de 440 euros la tonne sur le marché européen mi-mai – le double de l’été dernier – alors que le trafic marchand était presque au point mort sur la mer Noire. Mais ils sont redescendus autour de 330 euros en août.

  • 22 h 44 : le bilan de la frappe russe sur une gare atteint 22 morts

Au moins 22 personnes ont été tuées par une frappe russe ayant touché une gare ferroviaire dans le centre de l’Ukraine, selon un nouveau bilan annoncé en soirée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Pour le moment, il y a 22 morts, dont cinq personnes qui ont brûlé dans une voiture » et un garçon de 11 ans, a déclaré Volodymyr Zelensky dans son allocution du soir. Plus tôt dans la journée, il avait annoncé un bilan d’au moins 15 morts et 50 blessés, au début d’un discours devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

Avec AFP et Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.