Logo Le temps des banlieues
,

Le pape François provoque la colère de Kiev en regrettant la mort de Daria Douguina

Le pape François a lancé un nouvel appel à la paix en Ukraine : à l’issue de l’audience générale du mercredi 24 août, le souverain pontife s’est aussi inquiété de l’avenir du site de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Une prise de parole où il a tenu à évoquer les victimes russes du conflit, au risque de susciter une polémique lorsqu’il a regretté la mort de la jeune nationaliste russe Daria Douguina : des propos qui ont provoqué la colère de l’ambassadeur d’Ukraine.

Le pape François a une nouvelle fois lancé un appel pour tenter d’enrayer la guerre qui ravage l’Ukraine : « Depuis six mois aujourd’hui, le peuple ukrainien souffre de l’horreur de la guerre », a-t-il expliqué la voix grave, se disant désolé pour le nombre d’enfants en particulier, victimes du conflit.

L’évêque de Rome n’a pas caché non plus son inquiétude concernant la centrale nucléaire de Zaporijjia : « Je souhaite que des mesures concrètes soient prises pour mettre fin à la guerre et écarter le risque d’un désastre nucléaire à Zaporijjia. »

La guerre « est une folie », a répété plusieurs fois François, et ceux qui en tirent profit sont des « délinquants qui tuent l’humanité » a-t-il accusé.

Dans sa prise de parole, le souverain pontife a aussi parlé des pertes russes, mais une phrase a suscité la polémique lorsqu’il a évoqué la mort de la nationaliste russe Daria Douguina, tuée samedi 20 août dans l’explosion de sa voiture : « Je pense à cette malheureuse jeune femme qui est morte à cause d’une bombe sous le siège de sa voiture à Moscou. Les innocents paient la guerre. »

Des mots qui ont provoqué la colère de l’ambassadeur d’Ukraine après du Saint-Siège : « Comment peut-on faire d’une idéologue de l’impérialisme russe une victime innocente ? » s’est-il insurgé sur Twitter.

Article RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.