Logo Le temps des banlieues
,

États-Unis : une fusillade fait trois morts à Détroit

Une chasse à l’homme a été enclenchée par les autorités pour retrouver le suspect qui a visé « au hasard » ses victimes, selon les premières constatations.

Une nouvelle fusillade est à déplorer sur le sol américain. La police de Détroit, dans le nord des États-Unis, a engagé dimanche 28 août une importante chasse à l’homme après que quatre personnes ont été visées « au hasard » par des tirs ayant conduit à la mort de trois d’entre elles, ont indiqué les autorités.

James White, chef de la police de cette ville du Michigan, a déclaré aux médias que les trois premières victimes, deux femmes et un homme, avaient été abattues à différents endroits de la ville aux premières heures de la matinée. Après avoir aperçu le suspect scrutant l’intérieur de voitures, un quatrième homme lui a demandé d’arrêter avant d’être visé à son tour par un tir, a expliqué le policier.

Trois des victimes sont mortes et une a survécu, a indiqué la police aux médias locaux. Des photographies du suspect ont été diffusées et les autorités ont appelé quiconque le reconnaîtrait à joindre les services de police. Les tirs semblent avoir été exécutés « tout à fait au hasard », a indiqué le chef de la police lors d’une conférence de presse. Une victime « attendait le bus, une autre promenait son chien et une autre se trouvait simplement dans la rue », a-t-il décrit.

À LIRE AUSSIL’Amérique au bord de l’implosion

Un vaste ratissage enclenché

Le maire de Détroit Mike Duggan a déclaré en conférence de presse que des agents étaient « en train de ratisser plusieurs kilomètres carrés […], en attendant que l’individu refasse surface ». « Cet homme a déjà tiré sur quatre personnes aujourd’hui », a-t-il mis en garde.

À LIRE AUSSIGérard Araud – Pourquoi l’Amérique aime tant les armes à feu

Les États-Unis sont régulièrement frappés par des fusillades alors que les parlementaires rechignent à adopter une législation sur le contrôle des armes à feu, bien que plébiscitée par la plupart des Américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.