Logo Le temps des banlieues
,

Marabout, emprise de son frère… : les révélations de Paul Pogba

Fin août, le footballeur a été entendu par les policiers dans le cadre d’une enquête préliminaire pour tentative d’extorsion, explique France Info.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Pogba. D’après nos confrères de France Info, le milieu de terrain de l’équipe de France a été entendu une seconde fois par les policiers chargés de l’enquête sur des soupçons de tentative d’extorsion de fonds, fin août. Durant cette audition, le footballeur aurait expliqué avoir bel et bien contacté un marabout. Néanmoins, à l’inverse de ce qu’explique son frère Mathias, Paul déclare ne pas avoir voulu jeter un sort à son coéquipier en sélection nationale, Kylian Mbappé. Dans le même temps, il aurait expliqué aux policiers que son frère était sous l’influence d’autres individus.

D’après nos confrères, Paul Pogba a dit aux enquêteurs avoir fait appel à un marabout, non pas pour nuire à l’attaquant du PSG, mais pour une association humanitaire venant en aide aux enfants d’Afrique. Le footballeur de la Juventus de Turin assure avoir des éléments permettant d’étayer ses dires.

Une information judiciaire ouverte

Sur le volet « racket » du dossier, Paul Pogba s’est avancé sur les personnes exerçant une pression sur lui. D’après le joueur, interrogé par les policiers de l’Office central de lutte contre le crime organisé, son frère aîné Mathias agirait sous la pression d’autres individus. Paul Pogba indique avoir reçu un message de la part de son frère durant l’été, au moment même de sa signature avec le club italien. « Tu penseras à nous, maintenant que tu as reçu une prime à la signature », aurait écrit Mathias.

Pour rappel, le 2 septembre dernier, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une information judiciaire pour « extorsion avec arme en bande organisée », « enlèvement ou séquestration avec libération avant le septième jour en bande organisée pour préparer ou faciliter la commission d’un crime ou d’un délit » et « participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un crime ». Ces investigations ont été ouvertes contre X.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.