Logo Le temps des banlieues
,

La prime exceptionnelle de rentrée est versée dès ce jeudi à près de 11 millions de foyers

L’aide exceptionnelle de solidarité, prévue pour aider les foyers les plus modestes à lutter contre l’inflation, est versée à partir de ce jeudi. 

Au total, 10,8 millions de foyers français bénéficieront de la prime. (Illustration) LP/Olivier Corsan
Au total, 10,8 millions de foyers français bénéficieront de la prime. (Illustration) LP/Olivier Corsan

C’était une mesure très attendue. Ce jeudi, 10,8 millions de foyers français vont commencer à recevoir une prime exceptionnelle de 100 euros – auxquels s’ajouteront 50 euros par enfants à charge. Ce dispositif, prévu par la loi « pouvoir d’achat » adoptée cet été, avait été détaillé courant août.

Cette aide exceptionnelle de solidarité (AES) s’adresse aux bénéficiaires du revenu de solidarité active, de l’allocation aux adultes handicapées, de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, des aides aux logements. Les foyers percevant la prime d’activité mais n’ayant pas droit aux minima sociaux recevront tout de même 28 euros, courant novembre, avec 14 euros supplémentaires par enfants.

Pas de demande à faire

La prime, qui ne nécessitait pas de faire des démarches particulières, sera versée par la Caisse d’allocations familiale, Pôle emploi ou le Crous, selon les aides habituellement perçues. Elle avait été présentée par le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, comme un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l’inflation ».

Elle est différente de la prime de rentrée, qui est, elle, versée en deux temps en août sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant scolarisé âgé de six à 18 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.