Logo Le temps des banlieues

Paris : les cambrioleurs raflent un butin de 650 000 euros dans le XVIe

Les voleurs sont entrés samedi soir dans ce logement parisien avec une clé et ils ont raflé un butin impressionnant en bijoux et argent liquide. La police judiciaire mène l’enquête.

Impressionnant butin pour ce casse mené dans le XVIe arrondissement de Paris. Deux cambrioleurs se sont emparés, samedi soir, d’un butin estimé à 650 000 euros dans un immeuble cossu du boulevard Suchet. Il est 20h55 lorsque le fils de ce couple de commerçants monte au quatrième étage où se trouve l’appartement de ses parents. Stupeur, lorsqu’il entre dans le logement, il voit un marteau posé par terre près de la chambre de ses parents dont la porte a été dégradée.

Le jeune homme comprend que des voleurs sont entrés dans la maison. Il quitte les lieux, referme à clé et commence à descendre l’escalier. « Il avait l’intention de téléphoner à ses parents », explique une source proche de l’affaire. Mais c’est alors qu’il voit deux inconnus sortir précipitamment de l’habitation. L’un d’eux est casqué et l’autre, masqué, porte une casquette sur la tête. Ce dernier brandit un pistolet en direction du garçon pour protéger leur fuite. Les forces de l’ordre arrivent rapidement sur les lieux et recueillent les premières déclarations du témoin. Selon les premières constatations, les voleurs sont entrés avec une clé. « Ils l’ont d’ailleurs cassée dans la serrure en quittant les lieux », ajoute notre source.

Ils ont aveuglé la caméra

Dès qu’ils sont arrivés devant la porte du domicile, ils ont aveuglé la caméra avec de la peinture. Les bandits ont fait main basse sur 500 000 euros en bijoux et montres de luxe. Ils se sont aussi emparés de 150 000 euros en billets de banque qui constituait la recette des commerces des victimes. Une somme qu’elles comptaient déposer à la banque dans les prochains jours.

Les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme de Paris sont chargés de cette affaire. « Pour l’heure, aucune hypothèse n’est privilégiée, souligne une source proche du dossier. Mais compte tenu du mode opératoire, ces deux hommes avaient bien préparé leur coup. » Les fonctionnaires ont relevé les traces et indices dans l’appartement et ont mené une enquête de voisinage pour tenter d’identifier les malfaiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.