Logo Le temps des banlieues

Alzheimer : quel est ce fruit qui peut ralentir (et même inverser) le déclin cognitif ?

Pendant 6 mois, des patients atteints d’une forme modérée de la maladie d’Alzheimer ont intégré à leur régime alimentaire un fruit connu pour ralentir le vieillissement cellulaire. Le résultat sur leurs capacités cognitives a étonné les chercheurs.

Plusieurs études ont déjà montré que les fruits rouges comme les fraises ou les cranberries ont des effets protecteurs du cerveau et améliorent les performances de la mémoire. Une nouvelle étude de l’université de Caroline du Nord (Etats-Unis), publiée dans la revue Nutrients, vient ajouter un nouveau fruit à cette liste d’aliments protecteurs : les myrtilles.

Alzheimer : toutes les bonnes habitudes (comme faire de l’introspection) qui peuvent réduire le risque

Riches en flavonoïdes antioxydants qui luttent contre l’oxydation de nos cellules, les myrtilles contiennent aussi des anthocyanes, qui luttent contre le vieillissement cellulaire. Pour cette étude, les chercheurs ont recruté une quarantaine de patients souffrant d’une forme modérée de la maladie d’Alzheimer. Certains ont reçu une dose quotidienne de myrtilles en poudre et d’autres une poudre placebo aromatisée. Les patients ont été invités à consommer la poudre avec leur repas du matin ou du soir, en la mélangeant avec de l’eau, pendant 6 mois.

A l’issue de cette expérience nutritionnelle, le groupe myrtille a obtenu de meilleurs résultats aux tests cognitifs et de meilleures performances aux tests sur la mémoire quotidienne.

« Il s’agit de la première étude de ce type à examiner la supplémentation en myrtilles chez les personnes d’âge moyen à risque de futurs problèmes de santé et de démence en fin de vie », a déclaré le Pr Robert Krikorian, principal auteur de l’étude. « Il est important de noter que cette recherche fournit des preuves que la supplémentation en myrtilles peut améliorer la fonction cognitive et corriger les niveaux élevés d’insuline chez ces participants atteints de prédiabète. »

Des recherches supplémentaires seront nécessaires pour examiner la supplémentation en myrtilles sur une période plus longue, avec une taille d’échantillon plus importante. Mais en attendant, rien ne vous empêche d’ajouter des myrtilles à vos menus : on vous donne les recettes pour faire le plein d’antioxydants.

Source Intervention de six mois avec des bleuets sauvages a amélioré la vitesse de traitement dans le déclin cognitif léger : un essai clinique randomisé en double aveugle, contrôlé par placebo, Nutrients, septembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.