Logo Le temps des banlieues

Yvelines : une fillette de 2 ans meurt percutée par une voiture

La petite victime jouait à proximité d’une route qu’elle a traversée au moment où un Kangoo circulait à allure raisonnable, à Mantes-la-Ville. Elle n’a pas survécu au choc. La conductrice a été placée en garde à vue pour homicide involontaire.

« C’est un drame absolu, la petite n’avait même pas 3 ans. » Les forces de l’ordre sont encore sous le choc ce jeudi matin. La veille, vers 18h15, un accident de la circulation a coûté la vie à une petite fille âgée de deux ans et demi, à Mantes-la-Ville (Yvelines). L’impensable a eu lieu sur l’avenue de la Grande-Halle.

Alors qu’une Renault Kangoo circule à vitesse réduite sur cet axe limité à 50 km/h, l’enfant traverse subitement. Surprise, la conductrice âgée de 22 ans n’a pas le temps de réagir et la percute. « La petite jouait avec d’autres enfants sur le bord de la route, elle ne tenait pas la main de sa maman, explique une source policière. Il n’y a pas de feu ni de passage piéton à cet endroit. »

Plusieurs témoins de la scène tentent de la réanimer, tout comme les secours qui arrivent rapidement, mais rien n’y fait. La petite fille décède sur le coup. Choquée, la conductrice du Kangoo est prise en charge par les forces de l’ordre. Les tests d’alcoolémie et de stupéfiants s’avèrent négatifs. Sur instruction du parquet de Versailles, elle a été placée en garde à vue pour homicide involontaire.

Des circonstances à déterminer

« Est-ce que son véhicule est conforme, est-ce qu’elle était au téléphone et a manqué d’attention ? On va vérifier tout ça, poursuit cette même source. Il est aussi possible que l’enquête conclut à une circonstance insurmontable avec l’enfant qui a déboulé sous ses roues, ce qui entraînerait une absence de responsabilité pénale. »


À lire aussiPoissy : un bébé de quatre mois renversé par une voiture, le chauffard s’est rendu


En état de choc, la maman de la victime n’a pas pu être entendue par la police. Elle a été prise en charge au centre hospitalier de Mantes-la-Jolie. Une cellule psychologique a également été mise en place pour accueillir les témoins de la scène, traumatisés eux aussi. La jeune fille de 17 ans qui se trouvait sur le siège passager de la Kangoo a quant à elle été entendue par les enquêteurs avant de retrouver ses proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.