Logo Le temps des banlieues
,

Paris : le campement de la Bastille évacué pour des «motifs sanitaires», une épidémie de gale évoquée

La manifestation «en continu», organisée par l’association Utopia 56 pour venir en aide aux mineurs non accompagnés, a commencé en mai dernier. Elle réunissait une centaine de personnes avant l’intervention de la police ce vendredi.

La police a commencé à évacuer, ce vendredi matin, une manifestation qui avait pris la forme d’un campement place de la Bastille à Paris, a fait savoir la préfecture. Elle avait été déclarée le 16 septembre dernier par l’association d’aide aux exilés Utopia 56.

Selon le communiqué, la manifestation a été interrompue pour « motifs sanitaires » et les participants ont été « mis à l’abri ». De « graves problèmes de salubrité publique » ont été constatés par l’agence régionale de santé d’Île-de-France, notamment une épidémie de gale.

La préfecture a également assuré que le campement créait « un trouble à l’ordre public » et mettait en danger « non seulement les occupants du campement, mais également les personnes et riverains qui transitent chaque jour sur la place de la Bastille ».

Désaccords sur les raisons de l’évacuation

« Les personnes mises à l’abri vont faire l’objet d’une prise en charge sanitaire et un traitement contre la gale leur sera fourni », a ajouté la préfecture, précisant que les participants seraient « acheminés vers des lieux d’hébergement » en bus.

VIDEO. 600 exilés sans-abri campent devant la préfecture d’Île de France

Comme le rappelle cette même source, l’association Utopia 56 organise, depuis mai dernier, une « manifestation continue », qui se tient « de jour comme de nuit ». Avant l’intervention de la police, elle accueillait « plus de 100 personnes ». L’association accueille, sous la forme d’un campement, des personnes qui ont actuellement déposé un recours judiciaire pour obtenir le statut de mineurs non accompagnés.

De son côté, Utopia 56 fait savoir qu’un seul cas de gale a été répertorié dans le campement de la place de la Bastille. L’association précise qu’elle n’a été informée que ce jeudi soir de l’arrêté préfectoral interdisant la manifestation, « sans possibilité de recours ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.