Logo Le temps des banlieues

Les prix des médicaments génériques pourraient augmenter

Le syndicat « Medicine for Europe » alerte sur le risque d’augmentation du prix des médicaments génériques cet hiver et de possibles pénuries.

La sonnette d’alarme est tirée. L’augmentation des coûts de l’énergie va aussi avoir des répercussions sur la fabrication de médicament génériques. Dans une lettre, la présidente de « Medecine for Europe » (MFE), Elisabeth Stampa, s’inquiète de l’augmentation des prix et d’une possible pénurie cet hiver. Dans ce syndicat figurent notamment des entreprises comme Biogaran, Viatris ou encore Gemme.

Le risque d’un arrêt de la production de médicaments

En Europe, 70% des médicaments délivrés sont des génériques. Pour un moindre coût, ils ont la même efficacité thérapeutique que la spécialité de référence. Nombre d’entre eux sont devenus indispensables pour traiter des maladies graves comme des infections ou des cancers. « Tout arrêt de production, même temporaire, aurait des conséquences négatives sur la fourniture de médicaments aux patients », prévient Elisabeth Stampa.

L’industrie pharmaceutique est un secteur qui a besoin de beaucoup d’énergie. La fabrication de médicaments biologiques, par exemple, nécessite une stabilisation de la température à 37 °C pour maintenir les virus et les cellules cultivés. Or, dans certaines usines, les coûts de l’électricité ont été multipliés par dix.

Pour prévenir une forte augmentation du prix des médicaments génériques ou leur pénurie, les fabricants demandent une révision du mode de fixation de leurs prix, de bénéficier de prix subventionnés de l’énergie et de ne pas avoir de plafond d’utilisation du gaz. Les 27 ministres de l’Énergie de l’UE doivent se réunir vendredi pour tenter de trouver un accord sur des mesures visant à atténuer la pénurie d’énergie en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *