Logo Le temps des banlieues
,

Natalité en France : les naissances sont reparties à la hausse en 2021, une première depuis 2015

Avec 742 100 bébés nés dans le pays en 2021, les naissances ont augmenté de 0,9 % sur un an, malgré les confinements successifs.

Enfin, plus de bébés ! Un total de 742 100 enfants sont nés en France en 2021, selon les chiffres de la natalité publiés ce jeudi par l’Insee. Cela représente une augmentation de 0,9 % par rapport à 2020 et constitue la première hausse du nombre de naissances en un an depuis 2015, après six années consécutives de baisse.

Ce sont 6 900 naissances de plus qu’en 2020, alors même qu’il s’agissait d’une année bissextile donc avec une journée de plus qu’en 2021. Si on neutralise cette différence, la hausse monte même à 1,2 % sur l’année.

Si l’année 2021 avait mal commencé, avec une chute drastique du nombre de naissances en janvier 2021 par rapport à la même époque l’année précédente (-13,2 %), ce déficit de natalité a été largement compensé lors du deuxième semestre, avec chaque mois un nombre de naissances en augmentation par rapport au même mois l’année précédente. Cette forte remontée a ainsi permis de rattraper puis dépasser le niveau des naissances de l’année 2020.

Les confinements ont bousculé les projets de bébé

Les différents confinements n’ont pas tous eu le même impact sur les naissances. Si le confinement du printemps 2020 a fortement repoussé les projets d’enfants de certains couples et provoqué une baisse de la natalité début 2021, neuf mois plus tard, les reconfinements successifs ont eu des conséquences bien moindres.

En janvier 2022, neuf mois après le troisième confinement d’avril 2021, les naissances sont à nouveau en recul (-2,9 %), mais remontent en flèche en février, neuf mois après la fin du confinement, selon les chiffres provisoires de l’Insee. De quoi en déduire une tendance : les Français ont souvent retardé leur projet de bébé pendant les confinements, mais un pic de naissance est souvent constaté neuf mois après la fin de ceux-ci.

Des mères toujours plus âgées

Chez les plus jeunes, le nombre de bébés est à la baisse, contrairement aux femmes de plus de 30 ans. Les naissances chez les mères de moins de 20 ans ont diminué de près d’un quart sur an en janvier 2021, neuf mois après le premier confinement. Une tendance moindre mais confirmée, chez les mères de 20 à 29 ans.


À lire aussiMortalité en baisse, natalité en hausse : ce qu’il faut retenir du bilan démographique 2021


En définitive, sur l’ensemble de l’année 2021, le nombre de naissances de mères de moins de 30 ans est en baisse par rapport à 2020, et en particulier chez les moins de 25 ans : -8 % pour les femmes de moins de 20 ans et -5 % pour les 20-24 ans.

Mais du côté des mères de plus de 30 ans, la tendance est à la hausse et ce sont elles qui font pencher la balance en faveur de l’augmentation de naissances. Sur l’ensemble de l’année 2021, pour les femmes de 30 à 34 ans, les naissances sont en augmentation de 3,5 %. Cette hausse est encore plus élevée pour les mères les plus âgées : + 4,8 % pour les 35-39 ans et + 5,3 % pour les femmes de 40 ans ou plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *