Logo Le temps des banlieues

« Star Academy » 2022 : Candidats, profs, invités… Ce qu’il faut savoir du retour

TÉLÉVISION – « Cette émission s’est arrêtée il y a à peu près quinze ans, mais elle n’a jamais cessé de vivre dans les discussions. » C’est par ces mots très solennels que l’animateur phare de TF1 Nikos Aliagas a lancé le compte à rebours du tant attendu retour de la Star Academy, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue ce jeudi 29 septembre dans les locaux de la chaîne.

Ce retour a une date : le samedi 15 octobre. C’est ce jour que se tiendra le premier prime sur TF1 du télécrochet, émission en direct au cours de laquelle seront présentés les treize candidats, leur équipe pédagogique et le parrain (ou la marraine) de cette saison.

Pas d’élimination à la clé, ce soir-là, mais ça va venir vite. Pour son retour, la Star Academy a opté pour un format « en accéléré », nous précise Jean-Louis Blot, président d’Endemol France. L’édition 2022 s’étend sur six semaines, soit sept primes. « On est tenu par la Coupe du monde à la fin qui nous coince un peu », a-t-il ajouté. Cela va sans dire : la finale du show a lieu le 26 novembre, alors même qu’un match de la rencontre sportive internationale est diffusé à 20 heures.

Ça ne devrait pas empêcher le ou la gagnante de décrocher les 100 000 euros en jeu, ni la garantie d’enregistrer son premier album. Qui succédera à Jenifer ou Nolwenn Leroy ? Quels sont les nouveaux profs ? D’anciens élèves emblématiques ? Quid des écrans et des réseaux sociaux ? Seront-ils vraiment interdits à nos stars en devenir ? À quelques semaines du coup d’envoi, les interrogations fusent. Le HuffPost fait le point sur ce qu’il faut savoir.

Le casting

Ils ont été 20 000 à postuler. Mais seuls 13 talents, âgés entre 18 et 26 ans, ont été retenus. L’idée ? Être « le reflet d’une jeunesse actuelle », nous explique l’équipe de production, qui assure avoir recruté un panel de gens issus des quatre coins de la France. On nous assure qu’aucun d’entre eux n’est connu. Ils n’ont jamais participé à une autre émission du genre. Certains n’ont même jamais chanté en public.

Cependant, pas de casserole dans l’équipe. Cette saison, et contrairement au programme initial qui a vu voir fleurir un panel de mauvais artistes comme Jean-Pascal, toutes et tous savent chanter, mais toutes et tous sont là pour progresser. Chaque mercredi, trois d’entre eux seront nominés. Lors du prime hebdomadaire, un sera sauvé par ses camarades, un autre par le public. Le dernier devra quitter l’aventure.

Les profs

Le nom du directeur est connu. C’est le producteur Michaël Goldman, le fils de Jean-Jacques Goldman. Celui des membres de la nouvelle équipe pédagogique est encore un mystère. Ce qu’on sait, c’est qu’il y aura quatre profs principaux pour apprendre aux élèves la danse, le chant, le théâtre et l’expression scénique, mais aussi un coach sportif. Ce qu’on sait aussi, c’est ce que ne seront pas des personnalités déjà connues médiatiquement. Il ne s’agira pas d’anciens élèves.

Y en aura-t-il tout de même dans l’émission ? Oui. Les élèves seront accompagnés d’une répétitrice du nom de Lucie Bernardoni, candidate de la saison 4. Quentin Mosimann, le gagnant de la 7e saison, sera là pour épauler les jeunes chanteurs dans l’enregistrement de l’hymne et de leur album de reprises (qui sera commercialisé au cours de la saison). Chaque dimanche, aussi, trois à quatre anciens viendront dîner au château de Dammarie-les-Lys en compagnie des petits nouveaux pour leur livrer leur expérience et leur donner des conseils.

Pour ce qui est du parrain ou de la marraine, pas un mot. On nous indique que Jenifer, grande gagnante de la saison 1, aura un rôle particulier cette saison. On nous indique également que les rumeurs qui circulent autour de Céline Dion pour ce même titre « sont fausses ». Le nom de ce parrain ou de cette marraine sera divulgué un peu avant le premier prime.

Les invités

La Star Academy, c’était aussi une vitrine des plus grandes stars du moment. On se souvient de Beyoncé, Madonna, Rihanna et Britney Spears. Les temps ont changé. Leur retour n’est pas assuré, même si la production nous promet une flopée d’artistes internationaux. En revanche, on sait déjà que Juliette Armanet, Amine, M Pokora, Julien Clerc, Pomme, Mika, Adé, Gims, Dadju et Soprano (toutes et tous chez Sony Music) ont déjà accepté. Chaque soir de prime, ils seront cinq à passer sur scène pour interpréter certains de leurs tubes avec les candidats.

Les « règles de vie »

Attention, retour dans le passé (mais pas trop non plus). Contrairement à de nombreuses téléréalités actuelles, nos nouveaux candidats de la Star Academy n’auront pas accès aux réseaux sociaux. Outre la minute quotidienne de téléphone dont ils vont pouvoir se servir pour appeler leurs proches, « ils seront coupés du monde », nous précise-t-on.

Cependant, il leur sera demandé de produire chaque jour des contenus, de courtes vidéos ou des photos, que la production publiera ensuite sur les profils des candidats. Des cours pour leur apprendre à se servir judicieusement des réseaux sociaux leur seront enseignés à un certain stade de l’aventure.

Pas question de dormir debout en plein cours de chant, ni de faire la grasse matinée à l’heure du jogging matinal. Non, pour qu’ils ne soient pas fatigués, un couvre-feu a été décidé. À minuit, tout le monde au lit.

Quid des diffusions télé ?

Comme à l’ancienne, le fonctionnement est le même. Du lundi au samedi, les téléspectateurs pourront suivre la quotidienne à partir de 17 h 30. Le prime, lui, sera diffusé chaque samedi autour de 21 heures, en direct. Il sera suivi d’un « after prime » animé par une ancienne de l’école, Karima Charni. En duplex du bus qui ramène les élèves au château, elle aura pour mission de recueillir leurs réactions.

Autre nouveauté, c’est l’absence de présentateur de la quotidienne. « Cette écriture a beaucoup changé. On va reprendre un peu les codes de la fiction, du feuilleton », nous souffle la production. Une voix off guidera les 45 minutes de l’émission qui, chaque mercredi, se finira en direct pour annoncer le nom des trois nominés aux candidats. L’heure du levé de rideau a bientôt sonné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *