Logo Le temps des banlieues

Kery James tourne «Banlieusards 2» au Bois-l’Abbé : «J’aime cette cité, elle a gardé son côté authentique»

Le rappeur originaire d’Orly (Val-de-Marne) est de retour au Bois-l’Abbé, à Champigny-sur-Marne, pour le tournage de «Banlieusards 2». Il confie au Parisien à quel point il apprécie travailler dans ce quartier, où les habitants l’adorent.

Sa présence dans la cité ne passe pas inaperçue, mais les habitants du Bois-l’Abbé le considèrent maintenant comme l’un des leurs. Le rappeur, réalisateur, scénariste et acteur Kery James avait déjà tourné « Banlieusards » dans ce même quartier de Champigny. Le film avait alors cartonné en 2019 sur Netflix.

Le « poète noir » qui a grandi à Orly, où il va encore souvent voir sa mère, est de retour dans le Val-de-Marne pour le plus grand plaisir de ses fans. Un selfie avec lui, un bon petit plat préparé par les mamans du quartier partagé avec l’équipe de tournage, un conseil glané pour améliorer son écriture de rap…

Les habitants du Bois-l’Abbé profitent de la présence de celui qui, ado, s’était fait remarquer par MC Solaar lors d’un atelier d’écriture organisé à la MJC d’Orly. Depuis, Kery James est devenu l’un des grands noms du rap français. Il mène de front le tournage de « Banlieusards 2 » et une tournée acoustique à guichets complets presque partout .

Pourquoi avoir choisi de revenir à Champigny ?

KERY JAMES. La première raison, c’est la cohérence nécessaire avec le premier volet de « Banlieusards ». C’est mieux d’être dans les mêmes décors. Mais on revient aussi grâce à la qualité de l’accueil. Ici, il n’y a jamais eu aucun souci sur l’un des tournages. Au contraire, on retrouve les mêmes et les habitants du quartier sont éduqués au monde du cinéma, ils y sont totalement habitués. Ils sont aussi très chaleureux, certains nous invitent à déjeuner, d’autres nous apportent à manger. C’est très agréable.

Vous appréciez de travailler avec des habitants du quartier ?

Oui ils sont tous très pros. Plus personne n’est surpris face à un tournage, on se salue tous, ça fonctionne très bien. On peut compter sur les élèves formés au cinéma par Mahamadou (Mahamadou Coulibaly, à l’initiative des tournages dans le quartier). Nassim par exemple, qui avait tourné dans « Banlieusards » et est cette fois notre régisseur général, fait un super travail. Il a de l’avenir dans le monde du cinéma, il a tout compris et il pourra compter sur moi.


À lire aussiKery James, Dutronc, Delpech, Kaaris… Découvrez l’Île-de-France et l’Oise en 9 chansons


Envisagez-vous de revenir pour un nouveau tournage ?

Pourquoi pas. Entre les deux « Banlieusards » et le clip que j’avais fait ici avec Orelsan, j’ai déjà utilisé pas mal de décors, mais il en reste à exploiter. J’aime cette cité, elle a gardé son côté authentique, contrairement à toutes celles où les tours ont été détruites. Elle se prête vraiment aux tournages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *