12.9 C
Paris
mercredi, mars 22, 2023
spot_img

Rarissime : un homme de 53 ans guéri du VIH et du cancer après une greffe de moelle osseuse

A Düsseldorf en Allemagne, un patient de 53 ans, qui souffrait à la fois du VIH et d’une leucémie, a bénéficié d’une greffe de moelle osseuse très spéciale. Il est aujourd’hui en bonne santé et vit normalement. Explications.

Il s’agit du troisième cas de rémission du VIH, le virus du Sida, dans le monde. Après le patient de Berlin et le patient de Londres, une troisième personne est désormais guérie du VIH. Un cas rarissime parmi les 38,4 millions de personnes vivant dans le monde avec le VIH. Surnommé cette fois “le patient de Düsseldorf“, cet homme porteur du VIH souffrait aussi d’une leucémie, pour laquelle il a reçu une greffe de moelle osseuse. Plusieurs années après la greffe, son traitement antirétroviral, destiné à éliminer le virus du VIH dans son organisme, a pu être interrompu. Les chercheurs n’ont, depuis, plus retrouvé de particules virales ni de réponse immunitaire contre le virus. Il peut désormais vivre une vie normale.

Tout commence en 2008 à l’hôpital universitaire de Düsseldorf, au moment où le VIH est diagnostiqué chez cet homme. Il commence un traitement antirétroviral en 2010, destiné à réduire la quantité de virus dans son sang. Mais en 2011, ce même patient développe une leucémie, un cancer des cellules du système immunitaire, situés dans la moelle osseuse. Après une chimiothérapie, qui fonctionne dans un premier temps, il finit par subir une rechute en 2013. Un donneur compatible est alors recherché. Les équipes commencent par se mettre sur la trace d’un donneur classique, avant de rechercher un donneur porteur d’une mutation appelée CCR5 delta 32. Cette mutation, découverte en 1994, permet aux personnes qui en sont porteuses, d’être résistantes au VIH. Le virus utilise en effet le récepteur CCR5 pour infecter les cellules. Or les personnes porteuses de la mutation n’ont plus ce récepteur. Impossible, donc, pour le VIH d’entrer et de proliférer.

Une façon d’“hériter” de la mutation CCR5

Cette mutation naturellement présente chez certains est très rare, moins de 1% des personnes dans le monde en sont porteuses et il faut avoir deux copies de cette mutation pour qu’elle soit totalement efficace. La recherche de cette mutation n’est pas automatiquement faite p[…]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,743SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles