16.4 C
Paris
mardi, juin 6, 2023

Pour une mauvaise blague, il écope de quatre mois de prison

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à quatre mois de prison un livreur qui avait braqué un faux pistolet sur une jeune femme qui travaillait dans un fast-food. L’inculpé visait un ami et voulait lui faire une blague.

Le 5 novembre 2022, la jeune femme terminait son service dans un fast-food de la place Gambetta de Bordeaux quand elle ouvrit la vitre pour recevoir une dernière commande. Elle vit alors un homme casqué la menacer avec un pistolet. Transie de peur, elle a paniqué et s’est enfuie : “Je me suis dit qu’à 19 ans, j’allais mourir en faisant mon travail, sans avoir rien demandé”.

“Je voulais faire une blague à un copain, collègue de la victime, auprès de qui j’avais récupéré plusieurs commandes à ce même guichet”, s’est défendu le jeune homme algérien de 25 ans à la barre du tribunal correctionnel de Bordeaux. Une mauvaise plaisanterie qui a tourné court puisque le livreur a vite décampé mais a été rattrapé, quelques jours plus tard, par la police.

Expulsion

Le prévenu, jeune père de famille, aurait acheté l’arme factice pour son fils, selon son avocat. Pour la procureure, jouet ou pas, les répercussions ont été les mêmes pour la jeune femme, traumatisée et souffrant d’anxiété selon son avocate. La procureure a ainsi requis huit mois de prison assortis d’un sursis probatoire de deux ans avec interdiction de détenir une arme, de contacter la victime, de se rendre au fast-food selon Sud-Ouest.

Au final, le tribunal a condamné le jeune livreur à quatre mois de prison assortis d’un sursis probatoire de deux ans et de 2000 euros à verser à la victime. L’accusé étant sans papiers, il a reçu une obligation de quitter le territoire français.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,802SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles