18 C
Paris
vendredi, juin 2, 2023

Menaces de mort, insultes : comment la protection des élus est renforcée

« Vigilance accrue. » Le mot d’ordre de Gérald Darmanin tient en deux mots. Dans un télégramme récemment adressé au préfet de police de Paris, aux préfets, à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), au directeur général de la police nationale et à celui de la gendarmerie nationale – que nous avons pu nous procurer –, le ministre de l’Intérieur demande aux forces de sécurité d’être « entièrement mobilisées ». « Dans le cadre de la mobilisation sociale contre la réforme des retraites, les élus, notamment les parlementaires, font parfois l’objet de menaces, d’outrages, d’injures ou encore d’actes de malveillance tels que des dégradations de biens », y est-il rappelé.

Par conséquent, les préfets, que Gérald Darmanin réunit très régulièrement en visioconférence, sont priés de conserver une relation étroite avec l’ensemble des élus. Le dispositif de surveillance des abords de permanences des parlementaires – et des domiciles de ces derniers, si nécessaire – est renforcé. Les patrouilles des policiers et des gendarmes peuvent être modifiées et une protection policière permanente peut être accordée à certains élus. Les domiciles et les permanences de certains députés doivent déjà, hélas, être surveillés.Création d’un centre d’analyse et de lutteUne cellule spécifique du ministère de l’Intérieur évalue les situations au cas par cas : en la matière, une mesure généraliste serait extrêmement difficile à met […] Lire la suite

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

0FansJ'aime
3,792SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles