Aidants : le gouvernement annonce « 6000 places supplémentaires de répit »

0
17
POLITIQUE , CONSEIL DES MINISTRES DU 13 SEPTEMBRE 2023 AU PALAIS DE L'ELYSEE / Aurore BERGE, ministre des Solidarités et des Familles PHOTO LE PARISIEN / ARNAUD JOURNOIS

La ministre des Solidarités Aurore Bergé évoque également « quinze jours de répit par an pour souffler » à destination des proches de personnes âgées ou handicapées.

Permettre à leurs proches aidants de souffler. Le gouvernement va créer « 6000 places supplémentaires de répit » pour les personnes âgées et les personnes handicapées, a annoncé la ministre des Solidarités Aurore Bergé dans un entretien accordé jeudi soir à Ouest-France.

Ce plan a « un objectif majeur : permettre de prendre soin de ceux qui prennent soin des autres », explique-t-elle, en dévoilant les grandes lignes de la nouvelle « stratégie Agir pour les aidants 2023-27 », qui doit être officiellement présentée ce vendredi à l’occasion de la Journée des aidants.

« Nous allons créer 6 000 places supplémentaires de répit, en accueil de jour, le temps d’un week-end ou d’une semaine. Ce qui nous permettra d’atteindre 40 000 places de répit d’ici à 2027 pour les personnes âgées, les personnes handicapées quel que soit leur âge », dit-elle.

« Nous allons tenir la promesse faite aux aidants durant la campagne présidentielle : avoir, a minima, quinze jours de répit par an pour souffler », ajoute la ministre.

Guichet unique

Huit à onze millions de personnes soutiennent un proche en situation de handicap, en perte d’autonomie ou porteur d’une maladie chronique ou invalidante, selon le ministère des Solidarités.

Newsletter L’essentiel du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journéeS’inscrire à la newsletter

Toutes les newsletters

« Un chiffre m’a beaucoup interpellée : actuellement, la moitié des aidants décède avant la personne qu’ils aident… (…) Ce chiffre démontre la détérioration potentielle de la santé des aidants. Il était donc plus qu’urgent d’agir », selon Aurore Bergé.

« Dans tous les départements, nous voulons donner naissance à un service public départemental d’autonomie, une sorte de guichet unique physique facilitant la vie et les démarches des aidants », explique-t-elle encore.


À lire aussiSalariés aidants : RTT, aides financières… comment les entreprises peuvent les accompagner


La ministre va aussi présenter vendredi une charte d’engagement signée par de grandes entreprises françaises (SNCF, la Poste, l’Oreal, la BNP…) s’engageant à mieux accompagner leurs salariés aidants.

« Il faut que les entreprises aient une vraie culture de bienveillance à l’égard des aidants, en les soutenant financièrement, en renforçant le congé proche aidant auquel ils ont droit », conclut-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici