Cancer de Kate : « L’argent n’achète pas la santé et n’immunise pas du malheur »

0
42

À 18 heures précises vendredi, Kate apparaît sur tous les écrans de télévision. Assise sur un banc dans les jardins de Windsor, des fleurs en arrière-plan, la princesse de Galles révèle au monde être atteinte d’un cancer dans une vidéo préenregistrée de plus de deux minutes. « Cela a été un choc immense », confie-t-elle, élégante dans sa marinière, les mains jointes. Unanime, la presse relève l’humanité et l’émotion de la séquence. « C’est la princesse comme nous ne l’avions jamais vue auparavant. Catherine dans ses propres mots », souligne la correspondante royale de la BBC.

A message from Catherine, The Princess of Wales pic.twitter.com/5LQT1qGarK

— The Prince and Princess of Wales (@KensingtonRoyal) March 22, 2024

Dans les rues de la capitale, les Londoniens expriment tous leur surprise et leur peine ce vendredi soir. « Je suis triste pour elle, réagit Tim, 35 ans, qui se définit comme un « agnostique royal . » La gestion de la crise par le Palais a été catastrophique, j’espère désormais qu’elle bénéficiera de l’intimité qu’elle mérite. » Assise à une terrasse d’un pub dans le quartier animé de Shoreditch, Martha, 26 ans, a vu la vidéo. « Je suis contre l’existence de la monarchie, mais je partage mon empathie car Kate est un être humain et elle a une jeune famille. Toutes ces théories sur elle, c’était too much ! Je me disais : laissez cette pauvre femme tranquille ! Je pense qu’elle a eu raison de s’exprimer, mais elle ne le devait à personne […] Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici