Débat Biden-Trump : un premier duel prévisible… et plutôt inquiétant pour les démocrates

0
42
American citizens living in Mexico gather to watch the first debate between U.S. President Joe Biden and former President Donald Trump, at the Pinche Gringo BBQ restaurant, in Mexico City, Mexico June 27, 2024. REUTERS/Quetzalli Nicte-Ha

Pour leur premier débat dans la course à la Maison-Blanche, les deux candidats se sont invectivés et ont laissé libre cours à leur détestation mutuelle. Donald Trump a enchaîné les fake news face à un Joe Biden qui a parfois semblé embrouillé et affaibli.

C’est un drôle de spectacle que la démocratie américaine a offert jeudi soir à Atlanta lors du débat si attendu entre le président Joe Biden et son rival Donald Trump. Les deux hommes, les plus âgés à se présenter dans la course à la Maison-Blanche, se sont affrontés pendant 90 longues minutes au cours d’un face-à-face tendu où ils n’ont pas caché le mépris qu’ils s’inspirent mutuellement. Contrairement à la tradition, ils ne se sont même pas serré la main en arrivant.

Sur la forme, nul doute que l’ex-président Trump, 78 ans, a remporté le débat. Il s’est exprimé avec assurance, assénant avec sa force et énergie coutumières ses arguments et nombreuses contre-vérités et exagérations. Biden, en revanche, a semblé avoir du mal à s’exprimer – son équipe de campagne a laissé entendre qu’il avait un rhume – sa voix rauque et faible passait mal… Non seulement on a pu penser plusieurs fois qu’il perdait le fil de ses pensées mais il lui est arrivé de rester la bouche ouverte pendant plusieurs secondes, le visage figé, semblant brièvement, mais carrément, perdu. « C’était horrible, notait Stéphanie, une photographe new-yorkaise qui soutient le président actuel, il pouvait à peine s’exprimer. »


À lire aussiBiden-Trump : les cinq moments marquants du débat entre les candidats à l’élection présidentielle américaine


Les deux candidats se sont bien affrontés sur les questions prévues mais de manière souvent brouillonne et approximative et les deux animateurs de CNN, la chaîne qui organisait le débat, n’ont pas cherché à les pousser dans leur retranchement, se contentant de veiller au respect du temps de parole de chacun et coupant le micro dès qu’il était écoulé.

Sur l’économie, par exemple, gros sujet d’inquiétude des Américains, le débat a tourné court, les deux hommes se limitant à des généralités. « L’inflation tue notre pays », a déclaré Trump d’entrée et il en a évidemment rejeté la responsabilité sur Biden, affirmant qu’il lui avait laissé « la meilleure économie de l’histoire des États-Unis ». Biden a rappelé que Trump avait alourdi le déficit et que s’il y avait peu d’inflation du temps de Trump, c’est parce que l’économie du pays « était au tapis ». Mais pas ou peu de propositions concrètes de la part des deux candidats.

Biden ne parvient pas à contre-attaquer

Sur l’immigration, une question qui s’est hissée ces derniers mois en haut des préoccupations des électeurs, Trump a eu beau jeu de dénoncer la politique de Biden, et « l’invasion des immigrés ». Là encore, Trump a multiplié les exagérations, voire les mensonges, mais Biden n’a pas réussi à contre-attaquer, par exemple en lui rappelant que c’était les Républicains, poussés par Trump, qui avaient refusé de voter une réforme qui aurait limité considérablement le nombre d’entrées d’immigrants sur le territoire. Même sur la question des restrictions à l’avortement, sur laquelle les Américaines préfèrent Biden, et de loin, ce dernier n’a pas vraiment réussi à mettre son adversaire en difficulté. Trump s’est contenté d’esquiver les questions des animateurs, comme il l’a fait sur les questions d’environnement.


À lire aussiDébat Biden-Trump : micros coupés, pas de notes, ni de public… quelles sont les règles ?


En politique étrangère Trump a assuré que jamais le Hamas n’aurait osé attaquer Israël s’il avait été à la Maison-Blanche, que Poutine n’aurait pas envahi l’Ukraine et que l’OTAN était plus efficace depuis que les Européens payaient une contribution plus élevée grâce à lui…

Mais Biden n’a pas plus réussi à le mettre en difficulté sur l’insurrection du 6 janvier au Capitole ou sur ses ennuis judiciaires ou la baisse d’impôts que prévoit Donald Trump pour les plus riches du pays.

« Vous avez couché avec une star du porno »

Quelques moments bizarres ont aussi émaillé le débat. Lorsque Donald Trump a mis au défi Joe Biden de se soumettre à un « test cognitif », en fanfaronnant qu’il en avait lui-même passé deux brillamment avant de vanter ses performances au golf… Ou lorsque Joe Biden, ulcéré d’entendre Trump s’en prendre à son fils Hunter, lui a lancé : « Vous avez couché avec une star du porno alors que votre femme était enceinte, vous avez la morale d’un chat de gouttière. »

La prestation de Donald Trump a été immédiatement saluée par son camp républicain, soulagé qu’il soit resté dans les rails et qu’il ait contrôlé ses émotions. Chez les Démocrates, par contre, la performance de Biden a été très mal accueillie. Patrick Healy, un journaliste du New York Times, notait : « Trente minutes après le début du débat présidentiel, j’ai parlé à trois responsables vétérans de la campagne présidentielle démocrate, et tous ont eu la même réaction face à la prestation du président Biden : C’est un désastre. » Sur la chaîne CNN, organisatrice du débat et généralement favorable aux démocrates, le commentateur Chris Wallace n’a pas hésité à dire que pour Biden « le débat avait été un accident au ralenti » et qu’il « avait coulé sa campagne ce soir ». Pour Amy Walker sur la chaîne PBS, plutôt à gauche, « c’est la panique collective chez les démocrates ». Et la question d’un éventuel remplacement de Joe Biden a été plusieurs fois évoquée sur les chaînes américaines…

Selon un sondage CNN effectué dans la foulée du débat, 67 % des Américains estimaient que Trump a remporté le débat, contre 33 % à Biden.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici