Élections américaines : Trump et Biden dominent les primaires du « Super Tuesday »

0
151
PALM BEACH, FLORIDA - MARCH 05: Republican presidential candidate, former President Donald Trump attends an election-night watch party at Mar-a-Lago on March 05, 2024 in Palm Beach, Florida. Sixteen states are holding primaries and caucuses today as part of Super Tuesday. Joe Raedle/Getty Images/AFP (Photo by JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

Selon les projections de médias américains, Donald Trump n’a été battu que dans l’État du Vermont, assommant la concurrence avec sa rivale pour l’investiture républicaine Nikki Haley. Joe Biden a quant à lui été devancé dans les Samoa.

Un raz de marée, sans grande surprise. Joe Biden et Donald Trump ont chacun remporté la quasi-totalité des primaires de leur parti qui se sont déroulées dans la nuit de mardi à mercredi, à l’occasion du « Super Tuesday », selon les projections de médias américains.

Du Massachusetts à la Californie, du Texas au Minnesota, c’est-à-dire d’est en ouest et du sud au nord dans les 15 États (et un territoire) concernés par cette journée habituellement charnière dans les campagnes électorales, les deux principaux candidats n’ont laissé que des miettes à leurs challengers respectifs. Donald Trump, donné vainqueur à ce stade dans 12 États n’a abandonné que le Vermont, à sa rivale Nikki Haley. Joe Biden, quant à lui, n’a perdu qu’aux Samoa, un territoire qui participe aux primaires sans être un des 50 États américains, face à Jason Palmer, un candidat inconnu ayant fait campagne localement.

L’issue des primaires ne faisait déjà que peu de doutes. La campagne semble désormais complètement terminée. Les deux candidats possèdent aujourd’hui une très large majorité de délégués à envoyer à la convention nationale de leur parti cet été, et le reste des primaires, ces prochaines semaines, ne sera qu’une formalité.

« C’était un super mardi pour nous »

Pour Donald Trump, sa seule défaite, dans l’État progressiste du Vermont, est anecdotique d’un point de vue comptable, mais a surpris car peu de monde s’y attendait. Plus généralement, l’ancien président a été, lors de cette soirée, comme depuis le début des primaires en janvier, un peu surestimé par les sondages. Les écarts de l’ex-président dans les urnes, face à Nikki Haley, sont moins importants que ce que les enquêtes d’opinion avaient prédit.

Pas de quoi entamer la confiance de l’homme d’affaires. « On appelle cela le Super Tuesday pour une raison : c’était un super mardi pour nous », a-t-il réagi depuis sa demeure de Mar-a-Lago (Floride) alors que les résultats de certains États de l’ouest n’étaient pas encore connus. Donald Trump a ensuite déroulé ses thèmes préférés : l’état catastrophique, selon lui, du pays, en raison de Joe Biden qualifié de « pire président de l’histoire », notamment en matière de contrôle de l’immigration et de maîtrise de l’inflation.


À lire aussiPrésidentielle américaine : comment l’immigration s’est imposée comme l’enjeu brûlant de la campagne


Pas un mot, en revanche, pour Nikki Haley, qui n’a pas encore fait savoir jusqu’où elle comptait poursuivre le combat, alors que sa candidature paraît sans issue. Elle constitue un caillou dans la chaussure de Donald Trump car elle empêche l’ancien Président de concentrer toutes ses ressources à lutter d’ores et déjà contre Joe Biden. En recherche de soutiens financiers, Donald Trump se serait d’ailleurs entretenu dimanche avec Elon Musk, dont les saillies ultra-conservatrices sur le réseau social X (ex-Twitter), qu’il a racheté il y a deux ans, sont très virulentes.

Joe Biden, quant à lui, a réagi par un communiqué, où il a estimé que Donald Trump est « déterminé à détruire notre démocratie ». « Allons-nous continuer à aller de l’avant ou allons-nous permettre à Donald Trump de nous entraîner vers le chaos, la division, et l’obscurantisme qui ont défini son mandat ? », a-t-il conclu, laissant entrevoir ce que sera son principal thème de campagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici