Européennes : pourquoi vous n’entendrez plus les candidats jusqu’à dimanche 20 heures

0
62

Toutes les déclarations politiques ou messages de campagne sont interdits à partir de ce vendredi soir pour laisser aux citoyens une période de réflexion. Il faudra attendre jusqu’à la fermeture du dernier bureau de vote, dimanche 9 juin à 20 heures, pour connaître les premières estimations.

Silence radio pour les candidats. La campagne officielle des élections européennes prend fin ce vendredi 7 juin à 23h59. Concrètement, cela veut dire que les représentants des 38 listes en lice ou leurs soutiens n’auront plus le droit de s’exprimer ou d’essayer de convaincre à partir de minuit.

Dans certains territoires d’Outre-mer qui votent samedi (et non dimanche) cette période dite “de réserve” a même commencé jeudi soir à 23h59. Il s’agit de Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et la Polynésie française.

Après avoir argumenté et débattu, les candidats sont donc astreints au silence jusqu’à la publication des premières estimations dimanche à 20 heures. Il leur est interdit de diffuser tout message ayant le caractère de propagande électorale – c’est-à-dire ayant pour but de convaincre les électeurs.

Ce week-end, la campagne des européennes connaîtra ainsi un temps mort politique et médiatique. Cette disposition doit permettre aux électeurs d’avoir une période de réflexion et de faire leur choix sans être influencés.

Réseaux sociaux, appels téléphoniques, tracts…

À partir de ce samedi, les communications de campagne des candidats sont donc proscrites sur tous les canaux. Dans le détail, l’article 49 du Code électoral interdit:

  • de distribuer ou faire distribuer des tracts, des bulletins, des professions de foi ou tout autre document de propagande électorale;
  • de diffuser des messages de campagne sur les réseaux sociaux, sur internet ou par un autre canal;
  • d’actualiser un site internet de campagne (le maintien en ligne d’un site le jour du scrutin reste possible);
  • de procéder à lappel téléphonique en série des électeurs afin de les inciter à voter pour un candidat;
  • de tenir une réunion électorale.

Pas de déclaration dans les médias

Ces règles s’appliquent à toutes et tous. Les équipes de campagne, les personnalités politiques, les médias et les citoyens sont donc concernés. Voilà pourquoi vous n’entendrez pas les candidats prendre la parole sur BFMTV avant dimanche 20 heures.

Jusque là, nous ne pourrons plus non plus publier des sondages et des estimations. Ne pourront être diffusés que des sujets autour des “opérations matérielles de vote” ou des taux de participation, rappelle l’Arcom, le gendarme de l’audiovisuel.

Le jour du scrutin, si certains bureaux de vote fermeront leurs portes dès 18 heures, il sera interdit de diffuser tout résultat partiel ou définitif avant la fermeture du dernier bureau de vote de France. Cette période de réserve prendra fin dimanche à 20 heures, moment où tomberont les premières estimations des résultats.

Article original publié sur BFMTV.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici