Ile-de-France : le gang de voleurs d’une trentaine de voitures japonaises interpellé

0
49

La Sûreté départementale de Seine-et-Marne a interpellé six voleurs présumés d’une trentaine de voitures de marques japonaises en Ile-de-France et dans l’Oise. Le montant du préjudice est estimé à deux millions d’euros.

Leur juteux business vient de prendre fin et ils le doivent à la minutieuse enquête de la Sûreté départementale de Seine-et-Marne (SD 77). Six hommes – soupçonnés de participer à un trafic de voitures volées – ont été interpellés la semaine dernière. Il seront jugés pour vol et recel de vol en bande organisée le 2 juin par le tribunal correctionnel de Melun. En attendant l’audience, trois d’entre eux ont été écroués, tandis que les autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

L’enquête démarre après le vol d’une Toyota C-HR, à Lieusaint, courant février. Les policiers du commissariat d’agglomération de Melun Val-de-Seine sont rapidement rejoints dans leurs investigations par leurs collègues de la SD 77, qui traite régulièrement ce type de délinquance. Sont également dans la boucle les policiers du Groupe interministériel de recherche (GIR 77) et ceux de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) Versailles, sous la houlette du parquet de Melun.

Une vingtaine de voitures retrouvées

Discrètement, ils vont travailler sur un gang qui sévit aussi bien en Seine-et-Marne (Meaux, Bussy-Saint-Georges, Ozoir-la-Ferrière, Bailly-Romainvilliers ou encore Vert-Saint-Denis) que dans le reste de l’Ile-de-France et les départements limitrophes (Aube, Loiret, Marne). Les voleurs étaient même allés jusque dans la Sarthe. Une équipe à tiroirs très mobile qui circule la nuit, repère des Toyota RAV 4 et C-HR ainsi que des Lexus stationnées dans la rue, casse une vitre et démarre les véhicules grâce à un boîtier électronique. Les voitures sont ensuite acheminées sur des parkings de centres commerciaux, avant de rejoindre des conteneurs. Et ce, en vue d’une exportation à l’étranger.

Trois des voleurs présumés ont été interpellés dans l’Oise, à Saint-Martin-Longueau, dans la nuit du 23 au 24 avril. Des arrestations menées en flagrant délit puisque le trio était occupé à dérober une Toyota. Leurs complices ont été interpellés à leurs domiciles dans la foulée. Ces six hommes, âgés de 23 à 34 ans, originaires de Fontenay-Sous-Bois (Val-de-Marne), d’Evry-Courcouronnes (Essonne) ou encore de Paris, sont soupçonnés d’avoir fait main basse sur une trentaine de véhicules. Le montant du butin est estimé à environ 2 millions d’euros. Bonne nouvelle : une vingtaine de victimes a retrouvé son bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici