Incendie dans les Pyrénées-Orientales : le feu maîtrisé mais toujours pas fixé, Darmanin attendu sur place

0
12
©PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/CHRISTOPHE BARREAU ; Cerbère 16/04/2023 ; Violent incendie sur la côte Vermeille : menacé par les flammes, le quartier de la gare de Cerbère évacué, des habitants se réfugient sur la plage, 300 hectares sont déjà détruits

Les flammes ont parcouru au moins 930 hectares à Cerbère, et ont franchi la frontière espagnole, située à 3 km du point de départ de l’incendie.

Ce n’est que la mi-avril, et les craintes pour l’été sont déjà immenses. Un incendie s’est déclaré ce dimanche à Cerbère (Pyrénées-Orientales) et a depuis parcouru 930 hectares de végétation, a confirmé la préfecture du département. Il s’est notamment propagé jusqu’à Portbou, de l’autre côté de la frontière espagnole, ville située à 3 km de Cerbère.

Le feu est maîtrisé en France et en Espagne, depuis 2 heures du matin environ, a souligné France Bleu Roussillon, alors que 500 pompiers ont été mobilisés au plus fort de l’incendie. Cependant, il n’est pas encore fixé. « On continue à traiter les lisières. Avec le jour, le vent va reprendre et on va bien vérifier qu’il n’y ait pas de reprise dans des zones où le feu pourrait être sous-jacent », a précisé un porte-parole des pompiers.

En plus des 200 pompiers des Pyrénées-Orientales sur le pont, des renforts sont arrivés de Haute-Garonne, d’Ariège, de l’Aude, du Tarn, du Gard et de l’Hérault. Les opérations ont également été menées avec le soutien des Bombers, les pompiers de Catalogne.

Les 300 personnes qui avaient été évacuées dans l’après-midi « ont pour la plupart pu regagné leur domicile », a souligné la préfecture des Pyrénées-Orientales. Selon Christian Grau, le maire de Cerbère, l’incendie n’a pas fait de victimes, ni de blessés. « Quelques maisons sont endommagées, mais aucune détruite », a-t-il précisé sur Franceinfo, parlant cependant d’une « catastrophe écologique et économique ».

« Le premier gros feu de l’année »

« C’est un feu qu’on rencontre habituellement pendant l’été, c’est dû à un contexte de sécheresse et un vent particulièrement virulent », a expliqué dimanche après-midi Éric Belgioïno, chef des pompiers des Pyrénées-Orientales. La tâche des pompiers a été rendue plus compliquée par le vent qui soufflait à près de 100 km/h, il a empêché notamment le recours aux Canadairs.

Interrogé sur Franceinfo ce lundi, le colonel Arnaud Wilm, porte-parole de la sécurité civile, a déploré « le premier gros feu de l’année ». Cependant il s’est lui aussi montré rassurant sur l’évolution de la situation : « Le feu progresse très lentement, la température a baissé, les rafales de vent sont moins fortes. Il devrait être fixé dans les heures à venir, le plus dur est passé. »

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est attendu sur place à 8h30.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici