Isère : un accident de bus fait 21 blessés, dont 18 enfants originaires des Hauts-de-Seine

0
32

Le bus transportait des enfants originaires de Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, qui revenaient d’un séjour à la montagne.

Un grave accident de la route s’est déroulé ce samedi matin, vers 8h45 sur la N85, au niveau de la commune de Corps, en Isère. Il implique un seul bus, transportant des enfants de primaire originaires de Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, qui revenaient d’un séjour en colonie de vacances dans les Hautes-Alpes et devaient rejoindre la gare de Grenoble afin d’y prendre le train pour Paris.

On compte au moins 21 blessés, dont deux personnes qui se trouvent en « urgence absolue », selon un nouveau décompte de la préfecture d’Isère à 12h30. Il s’agit du conducteur du bus ainsi que d’un accompagnateur, qui pourrait être l’épouse du chauffeur. Dans un communiqué, la préfecture ajoute que 19 autres personnes, un adulte et 18 enfants, sont en « urgence relative ». Elle précise que « l’ensemble des victimes a été pris en charge et est en cours d’évacuation vers les hôpitaux de Grenoble et La Mure selon (leur) état ».

Les services de l’État avaient fait dans un premier lieu état de quatre personnes en urgence absolue et 12 personnes en urgence relative. En tout, le bus transportait six adultes et 40 enfants de primaire. Selon nos confrères de France Bleu, le véhicule a fait une sortie de route sur la N85, à la hauteur de la commune de Corps. Il aurait ensuite fait une chute en contrebas de la route, comme l’atteste une photographie du quotidien régional Le Dauphiné Libéré, qui montre le véhicule dans un ravin. La cause de cette sortie de route demeure inconnue.

La circulation a été coupée sur la nationale avant d’être réouverte ce samedi midi. Un important dispositif de secours a été mis en place impliquant notamment 90 sapeurs, appuyés par deux hélicoptères de la sécurité civile basés dans le département, selon la même source. Une enquête a été ouverte par les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de La Mure, ajoute le quotidien régional.

« Tout est nettement moins grave que ce que l’on a pu croire au départ »

À Sceaux, l’accident a logiquement provoqué le branle-bas de combat en mairie. Dès le début de la matinée, Philippe Laurent, le maire UDI de cette tranquille commune du sud des Hauts-de-Seine a rappelé deux agents du service périscolaire afin de prévenir les familles. « C’est une colonie, un séjour que nous achetons clé en main. Les familles payent selon le quotient familial », indique l’élu. En contact étroit avec la préfecture, il se montre rassurant. « Tout est nettement moins grave que ce que l’on a pu croire au départ », insiste Philippe Laurent. « En fait, le chauffeur a eu un malaise et a fait un tout droit dans un virage », assure-t-il.

« Les enfants ne sont que quatre à avoir été touchés : comme ils portaient leur ceinture de sécurité, ils souffrent seulement des contusions qu’elles ont provoquées lors du choc », a-t-il détaillé. Ce que confirme le parquet de Grenoble dans un communiqué. « Le conducteur du véhicule et sa compagne ont été gravement blessés dans l’accident et transportés au CHU avec un pronostic vital engagé. Les enfants sont choqués, mais aucun ne souffre de blessures graves. Il en est de même pour l’accompagnatrice. Quatre enfants ont été transportés à l’hôpital pour observation », est-il précisé.

Les enfants doivent être emmenés en train jusqu’à Grenoble avant de rejoindre leurs foyers ce dimanche. Et si les agents de Sceaux ont dû rassurer les familles, la ville n’a pas mis de cellule psychologique en place ce samedi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici