Jeunes, banlieusards, diplômés désargentés… Plongée dans la France qui vote Mélenchon

0
231

Le candidat Insoumis a réalisé une coalition électorale inédite lors du premier tour de l’élection présidentielle, où il a recueilli 21,95% des suffrages, analyse Jean-Laurent Cassely.

En se hissant en troisième position du premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a largement aspiré le “vote utile” à gauche. Sans sous-estimer la persistance d’un peuple de gauche traditionnel, ce succès s’explique également par l’apport de segments électoraux séduits par son triple positionnement social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici