« Koh-Lanta » : un trek éprouvant dans la jungle montagneuse et des jaunes en perdition

0
120

L’équipe rouge a remporté les deux épreuves du jeu de TF 1 ce mardi 19 mars, condamnant leurs adversaires à éliminer encore un des leurs. C’est Sarah qui a dû quitter l’aventure.

« La nuit qui se profile pourrait bien être la pire de votre aventure. Prenez vos sacs. » Ce mardi 19 mars dans « Koh-Lanta : les chasseurs d’immunité » sur TF 1, les aventuriers ont connu un vent de panique à la lecture du message annonçant le jeu de confort. Une fois arrivés face à l’animateur Denis Brogniart, ils ont appris qu’ils allaient devoir effectuer un trek dans la jungle montagneuse puis participer à une épreuve de nuit chaque équipe de son côté – les bivouacs des Kadasi jaunes et des Matukad rouges étant séparés. Ce n’est qu’après être redescendus le lendemain qu’ils découvriraient le verdict.

Pas une mince affaire, mais la récompense pour les gagnants s’annonçait particulièrement alléchante : découvrir un lieu féerique avec une majestueuse cascade en compagnie de deux habitantes du coin, se laver avec des produits naturels de la forêt, déguster du poulet grillé, pouvoir passer un coup de téléphone à leur proche et recevoir un indice pour un membre de la tribu qui l’aidera à trouver un collier d’immunité. Rien que ça. Si la semaine dernière certains internautes ont été surpris de l’énorme gain remporté par les jaunes (du riz, des pâtes, du chocolat, des œufs, des cookies, du café et le kit de pêche), la récompense de ce mardi n’était pas mal aussi.

En équilibre sur une poutre pendant deux heures la nuit

La bande-annonce semblait présager d’un trek épique. Certes, les sentiers étaient boueux et pentus, et la nuit a été particulièrement difficile en pleine nature hostile et humide, mais à l’image, tout cela n’était pas si sensationnel. Ce trek n’était d’ailleurs pas inédit, puisqu’il y en avait déjà eu dans de précédentes éditions de « Koh-Lanta », comme à Bocas del Toro en 2003 ou en Malaisie en 2012.

La vraie nouveauté, une épreuve nocturne, consistait à rester en équilibre sur une poutre pendant deux heures. La tribu qui avait le plus d’aventuriers encore debout à la fin du chronomètre serait désignée gagnante. Le lendemain, Denis Brogniart a déclaré une égalité : au bout des deux heures, chaque équipe n’avait plus que trois joueurs en équilibre (sur sept participants de chaque côté, deux rouges étant exemptés pour respecter une équité numérique).

Un indice a donc été attribué dans les deux tribus, le bénéficiaire étant désigné par ses adversaires. Les rouges ont choisi de le donner à Pauline et les jaunes à Cécile. En revanche, pour le reste des gains, un duel a été organisé afin de départager tout ce monde sur un jeu de construction et de logique. Sarah a représenté les Kadasi face à Maxime côté Matukad.

L’ingénieur en électricité a une nouvelle fois prouvé son habileté et son ingéniosité. « Jamais dans l’histoire de Koh-Lanta quelqu’un n’est allé aussi vite sur cette épreuve des colonnes », lui a assuré l’animateur. Ce sont donc les rouges qui ont profité d’un bain d’eau douce, pouvant se laver puis déguster un bon repas. Mais c’est le fameux coup de fil aux proches qu’ils attendaient le plus.

« Elle est top cette fille, c’est vraiment mon coup de cœur »

Un moment qui, comme chaque année, a réservé un torrent de larmes de la part de Maxime, Léa, David, Mégane, Jean et Cécile. En revanche, Ricky et Meïssa ont davantage plaisanté avec leurs mamans respectives, le second s’en voulant ensuite d’avoir oublié de lui demander le résultat d’un match de foot du Real Madrid ! Julie, elle, a fait sourire ses camarades en restant stoïque au fil d’une conversation qui paraissait totalement banale avec ses enfants : « Tout va bien, il fait beau. T’as fait quoi comme gâteau pour ton anniversaire ? »

Chez les jaunes, la déception était de mise, mais Pauline a reçu de multiples louanges de ses camarades, car elle faisait partie de ceux à avoir tenu les deux heures en équilibre après avoir brillé dans les jeux diffusés la semaine dernière. « En début d’aventure, je pensais vraiment que Pauline finirait par lâcher vite l’affaire, qu’elle ne serait pas terrible dans les épreuves, et c’est tout l’inverse, c’est une machine, elle est incroyable » a constaté Sébastien. « Elle est top cette fille, c’est vraiment mon coup de cœur », a enchéri Amri.


À lire aussiConditions météo, doublures des candidats… Le réalisateur de « Koh-Lanta » raconte les coulisses du tournage


À la suite de la nouvelle défaite des Kadasi à l’épreuve d’immunité, les aventuriers ont hésité à éliminer Océane, peu efficace sur le jeu où elle avait un rôle déterminant, ou Sarah, qu’ils sentaient stratège. « Elle est trop imprévisible cette Sarah, elle va nous mettre un bébé dans le dos, c’est sûr ! » s’est ainsi exclamé Amri. Finalement, c’est bien elle qui a fait les frais du vote de ses camarades. Quand ils lui ont expliqué qu’ils ne lui faisaient pas confiance, elle a assuré ne pas comprendre.

On se rappelle pourtant que la Corse avait scellé deux alliances contradictoires dès le premier épisode, les jaunes ont donc peut-être eu du nez. Désormais à six contre neuf rouges, les jaunes sont tout de même en très mauvaise position pour la suite des événements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici