Le Raincy : source d’inquiétude pour la PMI, la crèche Anne-Frank se prépare à une visite de contrôle

0
12
Le Raincy, ce mercredi. La PMI a relevé plusieurs dysfonctionnements au sein de la crèche Anne-Frank, gérée par People & Baby.

« Il y a des centaines de bâtiments en Seine-Saint-Denis qui sont dix fois pires que la crèche Anne Frank », s’agace le maire du Raincy Jean-Michel Genestier (DVD). C’est pourtant cet établissement situé dans sa ville qui est dans le collimateur de la Protection maternelle et infantile (PMI) et de la préfecture depuis plusieurs semaines.

Après avoir découvert, en janvier, que des moisissures se trouvaient sur les murs et que des enfants devaient manger à même le sol dans le couloir, l’élu d’opposition Nicolas Rondepierre (DVD) a adressé un signalement à la PMI, ce qui a déclenché une visite inopinée dans cette crèche gérée, en délégation de service public, par People & Baby. L’état du bâtiment, notamment, a conduit la PMI à émettre un « avis défavorable au fonctionnement » et à transmettre le dossier aux services de la préfecture.

Après l’instruction et le passage de la commission sécurité incendie, ces derniers ont mis en demeure l’exploitant de réaliser des travaux sous quinze jours. Ce délai est arrivé à expiration vendredi dernier.

« Si les travaux n’ont pas été faits, le préfet pourra décider d’une fermeture »

« Nous avons levé toutes les remarques de la PMI et toutes les prescriptions de la commission sécurité de la préfecture », affirme le groupe People & Baby, sans entrer davantage dans les détails.

Le maire du Raincy assure lui aussi avoir réglé la quasi-totalité des problèmes soulevés. Les radiateurs ont notamment été surélevés, entre autres travaux. Jean-Michel Genestier précise aussi que People & Baby « devait travailler sur certains circuits électriques et sur l’alarme ». « Les derniers éléments sont en cours d’être traités, poursuit-il. Ces délais sont liés aux flux tendus chez l’ensemble des fournisseurs, ce n’est pas toujours très simple. »

Jeudi dernier, la préfecture indiquait qu’une fois le délai arrivé à expiration, « une nouvelle date d’inspection sera bloquée avec la PMI ». « Si les travaux n’ont pas été faits, le préfet fera le constat de la carence et pourra décider d’une fermeture », préviennent les services de l’État.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici