Ligue des champions: le Real Madrid impérial face à Liverpool

0
12

Le Real Madrid s’est imposé avec autorité face à Liverpool ce mardi 21 février (5-2). Menés très rapidement 2-0, les Madrilènes ont quitté la pelouse de Anfield avec un bon matelas avant le huitième de finale retour.

Un match fou, à la hauteur de l’affiche entre Liverpool et le Real Madrid, remake de la finale de la C1 la saison dernière. Ce soir, il fallait s’assoir en tribune ou allumer son poste de télévision à l’heure pour ne pas rater le début des hostilités entre les deux clubs européens. 

Deux gardiens, deux boulettes

À Anfield, le coach Ancelotti espère réitérer l’exploit de mai 2022 contre un Liverpool aux prestations extrêmement irrégulières depuis le début du championnat anglais. Le technicien italien doit se pincer les lèvres au moment où le Real est déjà en difficulté avec un premier but encaissé dès le début de la rencontre. Darwin Nunez marque de près d’une magnifique talonnade du pied droit sur un centre rasant de Mohamed Salah (4e). Dix minutes plus tard, le Pharaon profite d’une erreur grossière de Thibaut Courtois pour doubler la mise. Le Belge rate un contrôle après une passe en retrait de Carvajal, Salah n’a plus qu’à pousser le ballon dans sa cage.

Liverpool qui se traîne en championnat ne peut pas rêver mieux comme entrée en matière. Les prestations extrêmement irrégulières depuis le début du championnat, où les Reds ont parfois donné l’impression d’avoir perdu leur intensité et leur côté impitoyable, n’inspiraient pas confiance avant ce duel. La suite sera moins brillante.

Car c’est sans compter sur ce diable de Vinicius Junior, unique buteur lors de la dernière finale de C1, qui réduit le score pour le Real avec une frappe rasante du droit parfaitement enroulée qui se loge dans le petit filet (21e).

Le match est vite relancé avec son doublé à la 36e minute, quand l’ancien joueur de Flamengo, sur une incroyable bourde d’Alisson qui relance sur lui, le contre. Une nouvelle fois, le Real retrouve les ressources nécessaires pour se remettre à l’endroit malgré un début de rencontre catastrophique. Liverpool qui n’a gagné aucune de ses six dernières confrontations avec le Real Madrid en compétition européenne (un nul, cinq défaites) peut s’arracher les cheveux.

Benzema le bon retour

En début de seconde période, le Real profite d’un coup franc de Luka Modric pour inscrire un troisième but grâce à une tête de Eder Militão (47e). Absent du Mondial 2022 au Qatar et régulièrement blessé depuis le début de l’année 2023, Karim Benzema, qui fait son retour sur la scène continentale pour cette affiche de gala, a aussi son mot à dire. S’il est toujours le meilleur buteur du Real avec 16 buts toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, il n’avait toujours pas ouvert son compteur en Ligue des champions cette saison.

Suivez toute l’actualité internationale en téléchargeant l’application RFI

Sur la pelouse de Liverpool, le Ballon d’Or actuel, deuxième meilleur buteur de l’histoire du club derrière Cristiano Ronaldo, fait le break en inscrivant le quatrième but madrilène (55e). Il récidive sur un contre en éliminant le portier anglais sorti de la surface et en ajustant son ballon malgré trois défenseurs devant la cage. Benzema totalise désormais 88 réalisations en 147 matches dans la compétition.

Le Real Madrid et ses 14 titres en C1 est bien parti pour se hisser en quarts de finale. Le match retour aura lieu le 15 mars prochain au stade Santiago Bernabéu.


La bonne opération de Naples

Dans l’autre rencontre de la soirée, Naples a fait une excellente opération en l’emportant facilement à Francfort et pourrait découvrir le top 8 européen pour la première fois de son histoire. Avec deux buts de retard, le tenant de la Ligue Europa devra se surpasser dans trois semaines en Italie s’il veut poursuivre l’aventure. Un match que le club allemand devra négocier sans son atout maître offensif, le vice-champion du monde français Randal Kolo-Muani, exclu en seconde période pour une grosse semelle sur la cheville de l’ancien Marseillais André Zambo Anguissa. Naples a lui pu compter sur l’efficacité de son goleador nigérian Victor Osimhen, imité par le défenseur Giovanni Di Lorenzo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici