«Ma femme entendait les coups de feu» : Jean Dujardin raconte ses souvenirs des attentats du 13-Novembre

0
14

Jean Dujardin est de retour au cinéma le 5 octobre prochain avec Novembre, le nouveau film évènement de Cédric Jimenez. Sept ans après les attentats ayant ciblé le Stade de France, le Bataclan et des terrasses parisiennes, le réalisateur a décidé de s’emparer du sujet en narrant la traque des terroristes par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste de la PJ.

“Il y avait des gens allongés par terre, agars, en larmes”

L’intrigue se déroule donc durant les cinq jours qui ont précédé l’assaut à Saint-Denis, où s’étaient réfugiés les assassins. Dans ce long-métrage, Jean Dujardin incarne un des policiers aux côtés de Sandrine Kiberlain et Anaïs Demoustier. Le sujet lui tenait particulièrement à cœur, comme il l’a expliqué au micro de RTL vendredi 30 octobre : “Oui je suis très ému. Parce que j’étais à côté, parce que ma femme entendait les coups de feu.”

Il explique qu’il était alors en compagnie de Claude Lellouche et Elsa Zylberstein au moment du drame. “On est rentrés au petit matin dans un Paris vide. Il y avait des gens allongés par terre, agars, en larmes”, se souvient-il. L’acteur précise qu’il habitait alors à côté du Bataclan. Le lendemain, il est allé rendre hommage aux victimes avec ses enfants et sa femme Natalie Péchalat, en déposant une bougie devant le

“Mon fils m’a dit : ‘On se sent impuissant’. Je me dis que c’est exactement ça, on est tout à fait impuissant”, explique-t-il sur RTL. “On avait l’impression qu’on était arrivé au bout de quelque chose et…


Lire la suite sur Europe1

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici