« Opération collège désert » : qu’est-ce que ce mouvement attendu dans plusieurs établissements ce jeudi ?

0
84
©PHOTOPQR/LE PARISIEN/Fred Dugit ; Lyon ; ; Société Paris VIe, le 13 janvier 2022 Manif profs, parents, proviseurs Photo LP / Fred Dugit France, jan 13th 2022 A massive strike by teachers against Jean-Michel-Blanquer and the protocols This movement against health policy is also aimed at the minister's communication, considered illegible. *** Local Caption *** Manif profs, parents, proviseurs

Lancée par les professeurs des collèges, l’« opération collège désert » entend dénoncer le « choc des savoirs » voulu par le gouvernement de Gabriel Attal.

Une alliance entre enseignants et parents. Ce jeudi, des « opérations collège désert » sont attendues dans plusieurs établissements scolaires, pour marquer une nouvelle fois l’opposition d’une partie du corps enseignant au « choc des savoirs » voulu par Gabriel Attal.

Cette initiative, lancée par des professeurs, consiste à demander aux parents qui le peuvent de ne pas envoyer leurs enfants en cours, pour montrer leur soutien à la mobilisation du corps enseignant. Dans ce cadre, les professeurs ne font pas grève et peuvent recevoir les adolescents qui ne sont pas en mesure de rester chez eux.

Dénoncer les groupes de niveaux

L’objectif du mouvement est de dénoncer les « groupes de niveaux ». Ces groupes devraient être mis en place à partir de la rentrée de septembre 2024, en classe de sixième et de cinquième, en français et en mathématiques. Les élèves seront séparés en trois groupes : « à besoins » ; « faible à moyen » ; « satisfaisant et au-delà ».

Annoncée par Gabriel Attal en décembre, puis reprise par la nouvelle ministre de l’Éducation nationale Nicole Belloubet, cette mesure fait partie du « choc des savoirs », un ensemble de réformes imaginé pour élever le niveau des élèves. Cette annonce est largement contestée. Une partie du corps enseignant regrette un « tri » des élèves et craint une stigmatisation des enfants qui appartiendront au niveau le plus bas.

Manifestation des enseignants à Matignon

Ce jeudi, des « opérations collège mort » sont attendues à Bordeaux ou encore en Seine-Saint-Denis, département fortement mobilisé depuis plusieurs semaines pour dénoncer entre autres le manque de moyens.


À lire aussi« On n’a pas envie d’être séparés » : à Pantin, des collégiens manifestent contre les groupes de niveaux


La semaine dernière déjà, 25 collèges parisiens ont suivi ce mouvement « collège désert », à la suite d’un appel de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE).

Ce jeudi, en parallèle des « opérations collège désert », une manifestation des enseignants est prévue à 12 heures, devant Matignon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici