Pouvoir d’achat : à l’Assemblée, un projet de loi difficilement adopté après une séance éruptive

0
12
Paris, France le 27 juillet 2022 - Suite de la discussion, a l Assemblee nationale, du projet de loi de finances rectificative pour 2022. Le president du groupe GDR, Andre Chassaigne, fait un rappel au reglement lors de la seconde deliberation de l article 8.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les députés ont approuvé le budget rectificatif pour 2022. Dans un climat houleux, les voix d’une part des élus LR ont été décisives.

André Chassaigne, président du groupe communiste, durant l’examen du projet de loi de finances rectificative pour 2022, à l’Assemblée nationale, le 27 juillet 2022. JULIEN MUGUET POUR « LE MONDE »

« C’est du mépris, c’est une honte ! » Le président du groupe communiste à l’Assemblée nationale, André Chassaigne, est excédé. Il est 2 h 10, mercredi 27 juillet, au Palais-Bourbon, le député du Puy-de-Dôme s’avance vers le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, assis au premier rang d’un Hémicycle bondé pour la fin de l’examen du budget rectificatif pour 2022 finançant les mesures du gouvernement en faveur du pouvoir d’achat. Dans un élan de rage, il pointe du doigt le locataire de Bercy avant de quitter les lieux. Dans son sillage, ce sont l’ensemble des élus de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) et du Rassemblement national (RN) qui fulminent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici